Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Lutte contre la corruption : Le groupement des commerçants renforce Mamadou Sinzy dans sa lutte.

L’ex conseil national du patronat du Mali a servi de cadre le samedi 18 mai 2019 à la rencontre entre le président du patronat du Mali Mamadou Sinzy Coulibaly et le groupement des commerçants du Mali dirigé par Soya Golfa. L’ordre du jour était d’exhorter l’aide des commerçants à soutenir le président du patronat Mali dans sa lutte contre la corruption.

La lutte contre la corruption engagée par le président du Conseil National du Patronat du Mali, Mamadou Sinzy Coulibaly ne démorde pas. Il est plus que jamais déterminé à démasqué les auteurs de la corruption au Mali d’où la sollicitation du groupement des commerçants.

Dans son intervention le président du patronat du Mali Mamadou Sinzy Coulibaly a affirmé que la lutte contre la corruption est un combat de longue haleine. Pour se faire chacun doit jouer sa partition en premier lieu les commerçants. Selon lui, le secteur privé est le plus victime de ce fléau. « Si rien n’est fait, une émeute éclatera entre le peuple malien d’ici 2025, car le secteur privé(les commerçants et les industriels) fermeront leur porte dû aux conséquences de la corruption » affirme Mamadou Sinzy Coulibaly. Il a aussi affirmé sa détermination à lutter contre ce fléau qui gangrène la société malienne. « Mon objectif n’est pas de lutter contre une personne, mais le système » a fait croire M.Coulibaly.

Le groupement des commerçants à travers leur président a réitéré leur soutien et leur engagement à soutenir le président du patronat du Mali. « Nous, te soutenons dans cette lutte car notre survie en dépend » atteste Soya Golfa.

Au cours de cette rencontre, les membres du groupement des commerçants ont sollicité la mise en place d’un groupement de lutte. Pour répondre à cette sollicitation, le Professeur Clément Dembélé président de la plateforme contre la corruption au Mali, a rassuré les commerçants. Selon lui la plateforme qu’il dirige est ouverte à tout le monde. Un remaniement de cette plateforme est en vue afin que chaque corporation soit représentée.

Bissidi Simpara
Bamako, le 21 Mai 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés