Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Lutte contre la recrudescence de l’insécurité à Bamako : le Ministre de la sécurité fait...

Lutte contre la recrudescence de l’insécurité à Bamako : le Ministre de la sécurité fait le point des dernières opérations de ratissage

C’est à la faveur d’une conférence débat que le Ministre de la Sécurité et de la protection civile, général Salif Traoré, s’est prononcé sur les mesures sécuritaires prises ses derniers temps par son département afin de mettre un terme à l’insécurité. C’était à la maison de la presse de Bamako.

L’insécurité à Bamako et environs a pris une dimension inquiétante ses derniers temps. Cette insécurité est caractérisée par des assassinats, des vols à mains armés, le banditisme etc. Face à cette situation d’insécurité, le ministère de la sécurité et de la protection civile, a mené des actions de ratissage afin de mettre hors d’état de nuire les auteurs. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, a tenu à informer les hommes de médias des raisons et des résultats de ces opérations.

En répondant aux questions des journalistes, le ministre Traoré indexe le chômage, l’accès des jeunes aux outils d’information et de la télécommunication entre autres comme facteur d’aggravation de l’insécurité.

Concernant les opérations de ratissage à Bamako ses derniers temps, le Ministre de la sécurité et de la protection civile, affirme que les tueries ont fait plus d’échos, car selon lui les victimes étaient des personnalités. « Nous avons augmenté le nombre d’agents et le dispositif afin d’instaurer un climat de confiance entre les forces de sécurités et la population, sinon les forces de sécurités ont toujours effectué les opérations de ce genre afin de sécuriser les personnes et de leurs biens. Nous ne pouvons pas assurer la sécurité de façon individuelle, mais nous ferons notre mieux pour mettre hors d’état de nuire les bandits et leurs complices ». Dixit le général Salif Traoré.

Ils sont au nombre de 1200 agents de sécurités mobilisés, qui ont conduit à 1500 interpellations. Il ajoute que 200 personnes sont mises à la disposition de la justice. Ces opérations ont permises de mettre aux arrêts 50 personnes qui étaient recherchées pour motif d’évasion de prison ou pour d’autres raisons juridique. Plusieurs engins à deux roues ou à 4 roues ont été récupérés, des quantités importantes de drogues et d’armes ont été saisies. Ces opérations de ratissages se poursuivront nuit et jour afin de limiter les attaques et les banditismes dans la ville de Bamako et environs. Le ministre a invité la population à la sérénité avant d’insister sur la coopération entre la population et les forces de sécurités.

Bissidi Simpara

Bamako, le 05 Février 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés