Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Lutte contre les stupéfiants : une trentaine d’acteurs outillés.

Les rideaux sont tombés le vendredi 6 septembre 2019 sur le séminaire de formation sur les techniques d’enquête sur les stupéfiants et la nécessité de coordination de la lutte contre les stupéfiants. Ledit séminaire était organisé par l’Office Central des Stupéfiants (OCS) et l’INL (Département d’Etat des Etats-Unis chargé de la Lutte contre les Stupéfiants et de l’Application des Lois) en partenariat avec L’ambassade de la France, EUCAP Sahel et la MINUSMA. La cérémonie de l’clôture a enregistré la présence du Directeur de l’OCS le magistrat colonel Adama Tounkara, le’directeur de formation à l’ambassade des USA Jean Marc Behar.

La lutte contre les stupéfiants demeure un défi pour toutes les nations. Et Le Mali ne fait pas exception à la règle. Avec plus d’un million de Km², le contrôle du territoire pose problème. Il s’agissait à travers ce séminaire de5 jours de renforcer les capacités des services qui sont chargés de la lutte contre les stupéfiants, mais aussi de développer la coopération entre toutes les structures qui interviennent sur ce champ.

Dans son intervention le directeur de l’Office Central des Stupéfiants n’a pas caché sa satisfaction. Selon lui, il est nécessaire d’avoir des « enquêteurs proactifs (des enquêteurs qui prennent plus d’initiatives et qui mesurent l’ampleur et les outils utilisés par les trafiquants) » . Car pense-t-il cette formation permettra aux acteurs de faire face aux défis auxquels ils étaient confrontés sur le terrain.

Le Directeur de l’OCS Adama Tounkara,estime que la lutte contre le trafic et la consommation des stupéfiants nécessitenr une synergie d’actions. « Aucun Etat n’a les moyens à lui seul pour arriver au bout de cette lutte » dixit M. Tounkara.

Durant 5 jours, les 31 participants (la douane, la gendarmerie, et de la police) ont été outillés sur les techniques spéciales d’enquête,

Le Directeur de l’OCS Adama Tounkara a saisi l’occasion pour inciter les participants à faire bon usage des techniques apprises. Pour lui, le renforcement des capacités des enquêteurs, leur fournir des matériels adéquats, la conjugaison des efforts à travers les échanges d’information permettra de lutter contre le trafic des stupéfiants.

Pour sa part, le représentant de l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique a réitéré l’accompagnement de son pays à aider le Mali dans la lutte contre les stupéfiants.

Créé le 2 septembre 2013, l’Office Central des Stupéfiants est à pied d’œuvre pour lutter contre la drogue. En 2018, il a procédé à la saisine de 7,6 kg héroïne  ; 4,6 Kg métanphitamine  ; 2,250 Kg cocaïne, et 2,775 Kg de produits pharmaceutiques contrefaits.

Bissidi Simpara
Bamako, le 06 Septembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés