Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Mahamadou Cissé : « L’entrepreneuriat est la porte de sortie pour l’Afrique… »

Après un double parcours universitaire, où il a obtenu de façon simultanée un diplôme en Master communication, à l’école Supérieure de Communication et de Gestion ( ESCG) de Paris ainsi que de langues littéraires et civilisations étrangères (LLCE) à Paris 10 Nanterre, Mahamadou Cissé est un jeune Malien de la diaspora qui entreprend depuis quelques années (création d’une agence de communication) dans son pays natal. Il est actuellement l’initiateur d’une application dénommée FIKASO (jusqu’à chez toi) qui bientôt sera officialisée. Contacté par nos soins ce jeune entrepreneur nous édifie sur son projet. Interview !

Afribone : C’est quoi FIKASO ?

Mahamadou Cissé : FIKASO est une application de livraison de plats au Mali, plus précisément à Bamako. L’idée de créer cette application est partie d’un constat simple chaque fois que je séjournais au Mali j’avais souvent du mal à trouver de quoi manger soit parce que j’ignorais les restaurants ou soit parce que je ne voulais pas être confronté à des embouteillages. Et comme le disait l’un de mes professeurs « si tu penses à quelque chose et que tu remarques qu’il y a un besoin qui est là c’est dans ça qu’il faut entreprendre ». Nous sommes déjà en partenariat avec plusieurs restaurants de la capitale tels que Guindos, Guaduman, Sous-Bois, kora , Délices Ivoires…

Notre plateforme est composée d’un site internet et de deux applications disponibles en version Apple et Android, qui sont téléchargeables sur IOS et Play store. L’un des avantages de cette application c’est que vous êtes geolocalisés, vous n’auriez plus à appeler ou vous déplacer ; vos coordonnées seront immédiatement transmises au livreur. Et le client est averti en temps réel sur les étapes de la livraison et de sa commande , il peut suivre à distance, les mouvements du livreur à partir d’une carte qui est installée sur l’application. Une fois sur l’application, le client est automatiquement orienté vers les images des différents restaurants et plats, il n’aura plus qu’à proposer son panier ; quant au paiement, il se fait soit en cash, soit par orange money ou carte pad. Il y a plusieurs entreprises qui se consacrent certes à livraison des plats, mais elles ne disposent pas d’une telle technologie nous sommes donc la première plateforme à proposer cette application à la clientèle avec une flotte complètement dédiée à la livraison de nos clients. Nos activités pour le moment sont axées sur la livraison des plats, elle se fait du matin au soir c’est-à-dire de 7 h à 22 h.

Afribone : Pourquoi FIKASO ?

M. C : J’ai juste voulu être original c’est ma langue nationale et j’en suis fier. Au début plusieurs noms m’ont été insufflés des noms en français mais après des séances de brainstorming pour voir quel nom sonnerait bien, nous avons opté pour « FIKASO » qui a d’ailleurs un sens , il signifie en français « jusqu’à chez toi », j’avais jugé bon de garder ce nom FIKASO parce qu’il sonne bien. Nous utilisons plusieurs applications qui portent des noms français ou anglais, je me suis dit pourquoi ne pas metttre à la disposition de la clientèle une application qui porterait un nom bambara ? D’où ce choix.

Afribone : Aviez-vous l’intention de faire connaitre votre application au niveau international ?

M.C : oui , la technologie peut être exportée, c’est un projet en cours , l’ouverture est là et je ne compte pas seulement me limiter au Mali. Bamako étant un petit marché l’idée serait de l’étendre à d’autres pays comme : le Bénin, la Guinée où nous avons déjà des partenaires avec qui les échanges avec nos partenaires sont en bonnes voies. Certes les discussions ne sont pas encore avancées à ce niveau, mais nous avons l’espoir que ce projet sera concrétisé d’ici l’an prochain. C’est une application qui pourrait répondre aux besoins des autres pays.

Pour le moment le projet ne bénéficie d’aucune subvention externe nous travaillons sur fonds propre. Il y a un ministère de l’économie numérique qui est là et nous comptons après le lancement de FIKASO leur soumettre ce projet afin de solliciter un financement.

Afribone : Afribone : Quel serait l’impact de cette application sur la population Malienne ?

M.C : j’espère que l’application va intégrer le quotidien des Bamakois. Au-delà de l’aspect utilisateur, l’impact peut-être social elle va créer de l’emploi avec des livreurs partielles tels que les étudiants qui pourront se faire des petits sous . Ils seront dotés de cette application et d’un certificat. Imaginez un étudiant qui arrive à faire 10 courses par jour, multiplier 30 ça lui fait une belle somme pour arrondir ses fins de mois. FIKASO c’est la création d’emploi direct.

Afribbone : Est-ce que les Maliens sont prêts à dépenser assez d’argent pour un seul repas à cela s’inclus les frais de livraisons ?

M.C : Prenons un cas concret : le prix d’une course Golf -ACI 2000 coûte 2000fcfa donc un aller-retour fait 4000fcfa. Avec FIKASO, le client aura à payer 1500fcfa et 2000fcfa maximum. En somme FIKASO fait économiser à ses clients 50%, mais le plus important c’est le gain de temps avec une livraison entre 30 et 45 mn . Autrement dit : FIKASO vous épargne des heures d’embouteillage et vous fait économiser sur chaque de vos achats. En bref, nous avons pensé que FIKASO pourrait faciliter la vie de nos utilisateurs. .

Afribone : Que pensez-vous de l’entrepreneuriat au Mali ?

M.C : Pour moi, l’entrepreneuriat est la porte de sortie pour l’Afrique la fonction publique a montré sa limite et elle ne peut embaucher tout le monde . Le salarié attend le salaire alors que l’entrepreneur est une personne qui crée de l’emploi et les jeunes doivent penser à ça.

Darcia
Bamako, le 11 Septembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés