Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Mali, Championnat national de judo : Du beau monde sur le Tatami

La compétition a enregistré cette année la participation de toutes les ligues affiliées à la Fédération malienne de judo et ji jitsu. Les combats ont été âprement disputés

Les finales de la 21è édition du championnat national de judo se sont déroulées, le samedi 21 décembre au Palais des sports, Salamatou Maïga. La compétition était présidée par le premier vice-président de la Fédération malienne de judo et ji jitsu (FMJJ), colonel Abdoulaye Keïta, en présence des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports et du Comité national olympique et sportif, Moustapha Diawara et Kissima Sylla. Au total, cinqligues étaient en lice cette année pour la conquête du prestigieux trophée : Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti et Bamako.

Les participants se sont affrontés dans 8 catégories dont 3 chez les femmes et 5 du côté des hommes.
Sur le tableau masculin, Mady Sidibé du dojo Magnambougou a dicté sa loi dans la catégorie des -60 kg devant Douga Théra du dojo René Canwel, alors que Abdramane Camara du dojo du Camp-Para (-66kg) et Mamadou Théra (73 kg) du dojo René Canwel ont été sacrés face, respectivement à Youssouf Diallo du dojo de la Zone II et Issa K. Touré de la ligue de Kayes.

Chez les poids lourds (-81 kg) Boulkassoum Traoré de l’USFAS a battu Sory I. Sacko du dojo du Camp-Para alors que son coéquipier, Karounga Soumano a été sacré face à Badra Aliou Haïdara du dojo René Canwel (+100 kg). Chez les dames, Mariam Diarra du dojo René Canwel s’est hissée sur la première marche du podium, en dominant sa coéquipière Kadiatou Fofana (-48 kg). Dans la catégorie des -57 kg, Salimata Keïta du dojo Camp-para s’est imposée devant Fatoumata Poudiougou du dojo de la Zone II. Aïchata Barry du dojo du Camp-Para a été sacrée face à Alice Keïta de Kayes (-70 kg).

Dans son allocution de clôture, le premier vice président de la FMJJ a salué le bon déroulement du championnat et exhorté les combattants à continuer sur la même lancée.« Nous avons assisté à des combats de belle fracture, je suis content de voir ce beau monde réuni autour des judokas. Je remercie tous les combattants qui ont fait le déplacement, sans oublier les organisateurs de cette 21è édition du championnat », a déclaré le colonel Abdoulaye Keïta. Il conclura, en rendant hommage au président du Comité national olympique et sportif (CNOS) et ancien président de la FMJJ, Habib Sissoko pour ce qu’il fait pour le sport malien, en général et le judo national, en particulier.

Quant au représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, il s’est réjoui d’avoir assisté à la compétition et a félicité les athlètes pour la qualité du spectacle. « Je suis très séduit par la qualité de l’organisation, tout était en place, chapeau aux organisateurs. Je félicite également les athlètes qui nous ont gratifiés de beaux combats. Au non du ministre de la Jeunesse et des Sports et au nom du mouvement sportif, je félicite tous ceux qui, de près et de loin, ont contribué à la réussite de cette 21è édition du championnat national de judo », a souligné Moustapha Diawara.

A l’issue des débats, Fatoumata Poudiougou du dojo de la Zone II et Mamadou Théra du dojo Réné Canvel ont été désignés, respectivement meilleure combattante et meilleur combattant du championnat. Les deux judokas ont reçu, chacun, une médaille.

L’Essor du 24 Décembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés