Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Mali : Un gouvernement restreint de six (06) membres mis en place !

Suite aux résolutions du sommet extraordinaire des Chefs de l’Etat de la CEDEAO sur la crise malienne, un gouvernement restreint de 6 ministres a été mis en place le lundi 27 juillet dans le pays.

C’est le décret n°2020-0325/PRM du 27 juillet qui l’annonce. Le nouveau gouvernement qui ne comporte que six portefeuilles est composé de : Tiebilé Dramé ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Général Ibrahima DahirouDembelé ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Boubacar Alpha BAH ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation.

Abdoulaye Daffé, le Général Bamba Moussa Keita et Maître Kassoum Tapo sont nommés respectivement ministre de l’Économie et des Finance, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et ministre de la Justice et des Droits de l’Homme. Il faut dire que ces trois dernières personnalités n’étaient pas membres du gouvernement démissionnaire à l’inverse des trois autres qui conservent d’ailleurs leurs postes.

Très proche du Chérif de Nioro, le nom d’Abdoulaye Daffé, ancien PDG de la BDM-SA aujourd’hui à la retraite revenait systématiquement à l’occasion de chaque remaniement. On peut également noter le retour de Maître Kassoum Tapo dans l’Exécutif et l’absence d’une personnalité féminine.

Sur le plan purement politique, il est loisible de constater l’absence d’un membre du Rpm, le parti présidentiel, parmi les 6 ministres nommés. L’ADEMA-PASJ avec deux ministres (Maître Kassoum Tapo et Boubacar Alpha Bah) et le Parena (TiébiléDramé) sont les seuls partis représentés dans le nouveau gouvernement.

Sans gouvernement depuis le 11 juin dernier, la mise en place de ce nouvel Exécutif fait suite aux recommandations du sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEDEAO sur la crise malienne. Lequel a recommandé la nomination des ministres régaliens. Cela avant même la formation d’un gouvernement d’union où les Chefs d’Etat ont souhaité que la participation du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

Ce regroupement composé de partis politiques, d’associations et de personnalités à l’issue de la réunion de son comité stratégique a rejeté les conclusions du sommet des Chefs de l’Etat de la CEDEAO. « Ces conclusions ne sont ni conformes aux attentes du peuple malien ni à notre Constitution », a confié le Dr Choguel Kokalla Maïga à la radio Rempart FM.

Bamako, le 28 Juillet 2020
Abdrahamane SISSOKO
Source : Maliweb.net

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés