Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Maouloud 2019 à Kita : L’œcuménisme célébré

Une semaine après Ségou pour la naissance, le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. THIERNO Amadou Oumar Hass DIALLO, a mis le cap sur la Capitale de l’Arachide pour le baptême anniversaire du prophète Mahomet (PSL). C’était dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 novembre 2019. Faisant d’une pierre deux coups, le ministre DIALLO en a profité pour s’imprégner de l’état d’avancement des préparatifs du Pèlerinage catholique 2019, dont le top départ sera donné par les marcheurs, ce lundi 18 novembre 2019, à Kati.

Dès son arrivée à Kita, le ministre DIALLO et la délégation qui l’accompagne se sont rendus à l’Eglise Notre Dame du Mali pour inspecter les lieux en termes de propreté, d’assainissement et de rénovation.

La visite a débuté par le cimetière où reposent les premiers missionnaires catholiques, ensuite les dortoirs devant accueillir des centaines de pèlerins, sans oublier les sanitaires.

La dernière étape de cette visite a concerné le Sanctuaire marial, communément appelé « la Colline mariale », où se tiendra la Veillée, après une longue précession des fidèles catholiques, venus des quatre coins du Mali et même des pays limitrophes.

Le ministre DIALLO et les membres de sa délégation de confession musulmane ont immédiatement enchainé avec la prière de vendredi, à la grande Mosquée de Kita, qui vient d’être rénovée grâce au soutien et à l’accompagnement du Président de la République en personne, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, à hauteur de 4,6 millions de FCFA.

La nuit, elle, était consacrée à la visite des principaux sites où se déroulaient des prêches dans le cadre de la célébration du Maouloud 2019, une semaine après la commémoration de la naissance du Prophète de l’islam, entre autres : la devanture de la grande famille NAMOGO, la mosquée dite de la Gare et la grande mosquée de Kita.

Partout où il est passé, le ministre DIALLO a salué et vanté « l’œcuménisme qui prévaut à Kita », matérialisé par « le dialogue interreligieux et l’acceptation de l’autre dans son choix confessionnel », prenant leur source dans « l’hospitalité légendaire des populations locales à l’égard des premiers missionnaires catholiques ». Une tradition qui perdure encore et qui mérite de faire école dans tout le Mali et, pourquoi pas, dans le monde entier, a-t-il plaidé.

La raison principale qui doit nous pousser dans cette voie, a-t-il argumenté, est que « nous avons un grand héritage en commun : notre citoyenneté malienne », devant être « un vécu sacerdotal de tous les jours ».

En effet, a soutenu davantage le ministre DIALLO, « rien ne vaut plus que le Mali », après avoir invité tout un chacun à « dépasser son ego surdimensionné » parce que notre pays, a-t-il martelé, « a besoin de cohésion sociale, de rassemblement et de climat d’apaisement, de paix et de tolérance religieuse ».

A ce sujet, le ministre des Affaires religieuses et du Culte a vivement remercié les jeunes du Collectif des Régions non opérationnelles (CNOp) Kita, pour avoir « fait montre d’esprit d’écoute, de dialogue et de concession » en levant la veille le blocus sur la ville, qui avait été décidé pour exiger la nomination du Gouverneur de Kita, à l’instar des autres localités récemment érigées en « Région administrative ». Ce, par respect pour sa fonction ministérielle, mais aussi, par respect de l’autorité parentale et, surtout, par respect des religions musulmane et catholique, dont les deux événements majeurs coïncident pour la ville historique.

Le ministre DIALLO a néanmoins exhorté les jeunes de Kita à « revendiquer dans la discipline, avec tact et beaucoup de pédagogie », pour avoir gain de cause, en leur promettant un plaidoyer dans ce sens.

Source : CCOM/MARC
L’Observatoire du 25 Novembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés