Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Marche contre l’ingérence des États-Unis et alliés dans les affaires du Venezuela : Oumar Mariko et ses disciples portent main forte.

Compte tenu de la situation politique tendue dans la république bolivarienne, Oumar Mariko et ses disciples, ne voulaient pas rester indifférents face à cette situation. C’est pourquoi, les membres du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et de l’Indépendance (SADI), de l’Association Malienne d’Amitié Avec les Peuples de l’Amérique Latine et du Caraïbe (AMAPALC), la Fondation Hugo Chavez(FHC) et le Club de Soutien d’Ahmed Sékou Touré (AST), ont battu le pavé hier du monument kouamé krouma à l’ambassade du vénézuela au Mali. L’objectif de cette marche pacifique était de montrer leur indignation face à "l’impérialisme Américain et occidentaux".

Ils étaient quelque centaine de personnes, avec à la tête du peloton Dr. Oumar Mariko, à exprimer leurs indignations face à l’implication des Etats Unies et alliés, dans la gestion du pouvoir de la république souveraine du Venezuela. Comme l’on pouvait entendre tout au long du trajet « Aba les Etats unis, aba l’Allemagne, aba la France, vive Nicolas Maduro vive le venezuela ».

Dans une déclaration conjointe lue par Oumar Mariko, les marcheurs affirment que du président Hugo Chavez au président Nicolas Maduro, les USA, l’Union Européenne et ces satellites ont entrepris de nombreuses atteintes à la souveraineté du peuple vénézuélien par les sabotages économiques, les attentats divers et les tentatives de coup d ’État.

Selon eux ces « impérialistes » mécontent de l’échec de leurs manœuvres anti démocratiques et fascistes, ont instrumentalisé une soit-disante opposition pour perpétrer une guerre civile au Venezuela. Alors que le président Nicolas Maduro a été élu par le peuple vénézuélien. " Nous estimons que le Venezuela n’a aucune leçon de démocratie, de transparence à recevoir ni des USA, ni de l’Union Européenne. Comment ces donneurs de leçons de démocratie, peuvent-ils au nom de la démocratie, choisir un président en lieu et place du peuple vénézuélien". Tout en condamnant cette ingérence, les marcheurs ont salué l’appui de la Russie, la Chine, l’Iran, la Turquie, le Cuba, le Nicaragua, la Bolivie, l’Uruguay et le Mexique à la république bolivarienne.

L’ambassadeur du Venezuela au Mali Oscar Romero, en accueillant les marcheurs, n’a pas caché sa joie. Il a salué ces initiatives de soutien au peuple du Venezuela. Selon lui, " le seule président légitime du Venezuela demeure Nicolas Maduro. Toutes ces bavures sont orchestrées afin de s’emparer du pétrole du Venezuela. Ensemble nous vaincrons" dixit l’ambassadeur. il a ajouté que seul le peuple vénézuélien a le dernier mot dans la gestion de cette histoire. aucun pays étranger ne doit s’impliquer dans la gestion des affaires de son pays.

La marche prit fin par les signatures de déclaration ; une copie de cette déclaration a été remise à l’ambassadeur du Venezuela Oscar Romero.

Bissidi Simpara

Bamako, le 31 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés