Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Marche du 5 avril : Pour l’imam Dicko, ce n’est que partie remise !

La marche du vendredi 05 avril, restera dans l’histoire. L’imam Mamoud Dicko a promis à ses dizaines de milliers de symphatisants, une nouvelle marche jusqu’à la satisfaction de leur doléance.

Annoncée comme la marche de tous les dangers, l’évènement a eu plus d’ampleur qu’on ne peut le penser et il y a eu plus de peur que de mal. Une échauffourée entre les forces de l’ordre et les jeunes du quartier du fleuve a éclaté vers 16H à différents endroits. Ces derniers lançaient des pierres aux forces de l’ordre qui ont encerclé la résidence du premier ministre au quartier du fleuve. Comme riposte, celles-ci ont tiré des gaz lacrymogènes sur la foule déchaînée.

Ce qui n’a pas su les intimider. Quelques minutes plus tard, c’est le quartier Dar-es-salam qui était pris d’assaut par les deux parties, toujours se lançant, pierres et gaz lacrymogènes. Le poste de police situé à cet endroit s’est retrouvé au beau milieu de la route envahie par des cendres de pneus brûlés.

Une démonstration de force presque réussie pour Mamoud Dicko ! Si il y avait pas eu toutes ces bavures. Un nombre de manifestant qui frôle les dizaines de milliers, une toile inondée de photos, vidéos et commentaires, malgré la perturbation de la connexion en cours depuis le , 04 Mars. C’est le bilan de cette manifestation.

Mamoud Dicko a dévié tous les pronostics

Les quatre côtés du monument de l’indépendance étaient quasiment impraticables à plus de 200 m de ce dernier. Hommes, femmes et enfants, tous avaient leur mot d’ordre : « Le départ de IBK », « Vive le Mali, A bas la France » « Trop de sang coulé, stop au génocide de la France au Mali ! ». C’était entre autres les mots d’ordre du jour, scander par des manifestants déterminés et prêts à tout pour faire entendre leur cri de cœur.

La manifestation était prévue à 14H. Mais les sympathisants de Mamoud Dicko ont envahi les lieux depuis 12H. Ce qui a rendu compliquer l’accès à l’imam qui a mis plus de 30 mn pour parvenir sur l’esplanade du monument pour y tenir son discours.

Aissata Keita,

Bamako, le 05 Avril 2018

©AFRIBONE

`

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés