Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  A lire !
Mariage et grossesse précoces : L’AFADE mène le combat

L’Association des Femmes pour les Actions de Développement sensibilise les jeunes filles sur les dangers du phénomène. Après son départ du gouvernement, il y a quelques années, l’ancien ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille Mme Sangaré Oumou Ba refuse de se reposer. Cette femme battante a pensé pouvoir mieux aider ses sœurs sans être à niveau élevé de responsabilité. Chose qui l’a motivé à rassembler autour d’elle, des femmes qui ont à cœur le même combat.

Ainsi, l’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADE) fut créée. Dès lors, une tribune fut trouvée pour poser des actions allant dans la défense et la protection des femmes. C’est dans cette logique qu’une séance d’information et de sensibilisation a été organisée le mardi soir, à l’attention des femmes de Médina Coura, dans un jardin d’enfants de la place, non loin de la Maison de la presse.

Mme Bagayoko Awa Diarra, dans ses explications s’est appesantie sur les conséquences liées aux mariages précoces. Le fait de donner très tôt une fille au mariage peut entrainer des conséquences graves au moment de sa procréation. Cela s’explique par des grossesses précoces qu’elle peut avoir dans ce mariage. Elle a aussi évoqué les complications que ces jeunes filles peuvent avoir au moment de l’accouchement. De même, une telle situation peut souvent entrainer un cancer du col de l’utérus.

La conférencière a beaucoup insisté sur la communication. Elle a invité les mères des jeunes filles à privilégier la communication avec leurs enfants. Avec les nouvelles technologies de la communication en mode actuellement, rien n’échappe au jeunes filles. C’est pourquoi, de nos jours aucun sujet ne devrait être un tabou sur le sexe.

Donc, il est important, voire même indispensable de communiquer avec elles sur tous les sujets relatifs aux rapports sexuels. Chose qui leur évitera de tomber dans les erreurs d’avant. Mme Bagayoko a également insisté sur la scolarisation des jeunes filles. Et pour cela, rien ne doit empêcher les filles de poursuivre les études jusqu’au termes du cycle choisi.
Cette séance d’information et de sensibilisation a été aussi une aubaine pour les femmes et les filles présentent de partager leurs vécus avec l’assistance. Chacun dans ses explications trouve la démarche de l’Association très salutaire. A travers la présente séance d’information et de sensibilisation, elles disent avoir apprises beaucoup de chose.

La présidente de l’AFADE, Mme Oumou Diallo abondant dans le même sens, dira que cette séance d’information et de sensibilisation vise à attirer l’attention des jeunes filles sur les dégâts que peuvent entrainer les mariages précoces. Donc, l’Association s’est donnée comme crédo de s’investir auprès de ses jeunes filles pour que des situations pareilles ne leurs arrivent. Elle a également fait savoir que l’objectif recherche dans cette démarche est de tenir des rencontres similaires dans toutes les communes du district de Bamako. Pour cela, l’Association ciblera 50 filles et 50 garçons pour mieux les former, afin qu’ils servir de relais en termes d’information et de sensibilisation.

« Le mariage des enfants compromet le bien-être de la fille ! Protégeons les filles. Le mariage des enfants brise l’espoir de la fille, agissons maintenant ! », étaient les slogans que pouvait sur les banderoles, comme pour justifier la détermination et l’engagement de l’AFADE dans ce combat.

Diakalia M Dembélé
Le 22 Septembre du 25 Avril 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés