Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Mauvaise foi des autorités : le Syndicat National des Travailleurs de...

Mauvaise foi des autorités : le Syndicat National des Travailleurs de la Douane déposera un préavis de grève très prochainement

Cette information a été donnée à la faveur d’une conférence de presse animée par le secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de la Douane, Issiaka Moussa Kaboré. L’objet de ladite conférence était d’informer l’opinion nationale et internationale de la mauvaise foi du Ministre du Travail et de la fonction publique, chargée des relations avec les institutions Raki Talla, et celui du ministère de l’économie et des finances, M. Boubou Cissé, face aux dialogues sociales.

Nous sommes le samedi 5 janvier 2019…

Le syndicat national des travailleurs de la douane, affilié à la CSTM (Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali), est dans une logique de défendre les intérêts de leurs travailleurs. C’est pourquoi le syndicat des « soldats de l’économie » avait déposé un cahier de doléance composé de 15 points sur la table des négociations depuis 2018. Le ministre de Travail de la Fonction publique, et des relations avec les institutions Raki Talla, et le ministre de l’économie Dr Boubou Cissé sont resté silencieuse sur ce dossier. Ce silence poussera ce syndicat à observer une grève pour qu’il soit écouté.

Dans son intervention le secrétaire général, Issiaka Moussa Kaboré, indexe la mauvaise foi des autorités face à leurs doléances. Le Syndicat National des Travailleurs de la Douane (SNTD) avait jugé bon de surseoir la grève, vu la situation du pays et le rôle de la douane dans la stabilisation de l’économie malienne. Fort du constat que « le syndicat n’obtient rien au Mali sans une grève » le syndicat décide de déposer un préavis de grève très prochainement.

L’occasion était opportune pour lui d’évoquer les deux points qui leur tiennent à cœur. Notamment, l’instauration d’un statut autonome de l’administration des douanes du Mali et l’amélioration du plan de carrière des travailleurs. Car selon lui, la nécessité d’avoir ce statut se pose, vu le rôle et la place de la douane dans l’économie malienne.

Par ailleurs le secrétaire général, Issiaka Moussa Kaboré, a fait appel aux travailleurs des douanes « de poursuivre le travail du 9 au 11 janvier 2019, date prévue pour la grève par l’Union Nationale des Travailleurs du Mali. Car selon lui, cette grève est « illégale et inopportune » vu sa forme et au regard de la situation du pays.

Bissidi Simpara

Bamako le 07 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés