Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Ministère de la Défense : Général Ibrahim Dahirou Dembelé imprime sa marque

Le nouveau ministre de la Defense, général de division Ibrahim Dahirou Dembélé veut réussir sa mission. Cette réussite passe par de grands changements au sein de la chaîne hiérarchique. C’est dans ce cadre qu’après sa prise de fonction, il a entrepris une série de réformes.

Selon nos sources, l’enfant de Zebala dans le cercle de Koutiala, général Ibrahim Dahirou Dembele a relevé certains chefs militaires et fait arrêter d’autres pour indispline. Certains seraient arrêtés pour malversations financières.

L’acte du ministre est apprécié par le public car la situation actuelle du pays exige de la rigueur au sein de notre armée.

La nomination du général Ibrahim Dahirou Dembélé a donné de l’espoir au peuple malien à cause de sa rigueur et son sérieux. En tout cas, il est entrain de poser des jalons du changement au sein de notre vaillante armée se félicitent nos sources.

Un citoyen lamda nous a confié sous anonymat “Dahirou va redonner le vissage d’antan à notre armée, si on le laisse faire car les politiques s’immiscent dans tous les domaines”.

Il procède parfois par des visites de surprises dans les casernes et structures militaires.

Pour réussir la mission qui lui a été assignée, il a besoin de l’accompagnement de ses proches collaborateurs. L’arrivée du Général Ibrahim Dahirou Dembele a été un ouf de soulagement pour l’armée malienne car il veut redorer le blason de notre armée. Il faut qu’il parte jusqu’au bout afin d’assainir complètement cette boite ajoute notre citoyen.

Selon des sources bien introduites, plusieurs officiers sont aux arrêts. Il faut que tous les officiers présents à Bamako descendent sur le front aux côtés des soldats pour leur enseigner la pratique, sinon la théorie à seule ne suffit pas. Cela va donner de la puissance à notre armée qui a besoin de retrouver son rang d’antan sur l’échiquier sous-regional soutiennent-elles.

La lutte contre le terrorisme est une course de fond et de vitesse, donc il faut une bonne organisation et de rigueur pour notre armée.

Seydou DIAMOUTENE
Le 22 Septembre du 30 Mai 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés