Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Mis en ligne d’un portail numérique pour le CE en charge de la révision constitutionnelle

Le Comité d’Experts en charge de la révision constitutionnelle a annoncé, ce mercredi 6 février, la mise en ligne d’un portail numérique qui permettra aux citoyens de poser des questions et de soumettre des commentaires concernant l’avant-projet de révision constitutionnelle. Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse à l’Hôtel Sheraton, pour présenter les experts en charge de cette révision constitutionnelle et ainsi lancer leur activité.

Le site disponible, (ici : http://www.constitutiondumali.com/#) comporte des rubriques comme « Le comité des experts » qui est un espace dédié aux forums des experts chargés de la réforme constitutionnelle. Toute personne intéressée peut prendre part à ces débats en ligne, en s’inscrivant sur le site, pour partager critiques ou questionnements vis-à-vis de cette révision constitutionnelle. Le Bilan des travaux sera mis à disposition de la population dans la rubrique « Progression du travail ».

Le comité d’expert, constitué de 11 personnes, reçues en audience par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga ; en présence du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Moustapha Ben Barka et du ministre directeur de Cabinet du président de la République, Ibrahim Traoré ; est en effet chargé de l’élaboration de l’avant-projet de révision constitutionnelle. Le président, le Pr Makan Moussa Sissoko et ses 11 experts (08 universitaires (dont 02 agrégés en droit public), 02 administrateurs civils, 01 avocat et 01 magistrat, tous maliens), sont nommés par
décret du premier ministre.

Le comité a pour mission d’élaborer l’avant-projet de loi portant révision de la constitution de Février 1992 en tenant compte, selon le décret N°2019-0015 /PM-RM du 14 janvier 2019, portant création du comité : Des clauses de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu de processus d’Alger qui relèvent de la matière constitutionnelle ; Des propositions pertinentes des précédentes tentatives de révision constitutionnelle ; Des autres réaménagements devant être apportés à la constitution au regard de l’évolution du contexte institutionnel et juridique du pays.

Aïssata Keïta

Bamako, le 07 Février 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés