Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Mme Diabaté Fatoumata Sangho : "Nous avons l’habitude de connaître des pluies dans les mois de mars et avril "

Il fait 37 ° à Bamako et c’est un peu le cas dans toutes le zones du Mali. Rien d’anormal à cela vu que nous sommes en Avril. Cependant une averse n’est pas à exclure courant de la soirée ou de a nuit. A défaut une fraicheur souhaitera le bonjour aux citoyens aux premières lueurs de l’aube. Conséquences du changement climatique ? Dérèglement météorologique ? L’hivernage est -il à prévoir plus tôt cette année ? Dans le souci d’éclairer la lanterne de nos lecteurs que nous avons approché Mme Diabaté Fatoumata Sangho ingénieur météo, chef du bureau prévision générale à la Direction des Réseaux d’Observation et de Prévisions Météorologiques (DRPM). Entretien.

Afribone  : Lors de notre entretien précédent, vous aviez dit que la température irait crescendo. Cependant nous constatons une variation de température alternant entre chaleur et fraîcheur notamment la nuit.... quelles sont les causes de cette variation ?

Mme Diabaté Fatoumata Sangho : Tout à fait. Nous avions parlé de l’augmentation progressive de la température, et c’était la période froide et il avait été précisé qu’à partir du 2 mars que la température augmentera de façon progressive, un état de fait constaté . Ce qui montre que nous avons fait une très bonne prévision à l’époque.

Maintenant, nous sommes en saison sèche et elle se caractérise par une hausse de température et des vents un peu forts, une réduction de la visibilité par la poussière en suspension, due à un rapprochement du vent au sol qui engendre naturellement un soulèvement de la poussière.

L’alternance entre la chaleur pendant la journée et une baisse de la température voire une sensation de fraîcheur au cours de la nuit est normal. Le soleil réchauffe l’atmosphère au cours de la journée et cela entraîne une hausse de température.. Par contre au cours de la nuit l’absence du soleil fait que l’atmosphère est refroidit un renforcement du vent d’une manière progressive jusqu’au petit matin. C’est cet état de fait qui explique cette alternance de température entre le jour et la nuit, c’est un phénomène climatologiquement connu et il est naturel.

Afribone : Pourriez-vous donner une fréquence de cette variation climatique ?

Mme Diabaté Fatoumata Sangho : Il faut s’attendre une augmentation progressive de la température jusqu’à la fin du mois d’avril qu’elle soit minimale ou maximale.

Afribone : Doit-on s’habituer à cette alternance de température ?

Mme Diabaté Fatoumata Sangho : Absolument, car ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter et il serait dommage de ne pas profiter de cette alternance climatique

Afribone : Il y a eu des averses lors des mois précédents, devrait on s’y attendre en Avril aussi ?

Mme Diabaté Fatoumata Sangho : Oui d’après nos analyses scientifiques, nous avons vu qu’au mois d’avril il y aura quelques pluies sur l’ensemble du territoire national. D’ailleurs d’après nos prévisions il est prévu des pluies dans les régions de Sikasso et de Taoudeni. Toutefois, il ne faudrait pas qu’il y ait des confusions. Ce n’est pas la saison de pluie qui s’installe et nous avons l’habitude de connaître des pluies dans les mois de mars et avril. Ces pluies ont même des noms « mangoro gossi san » « les pluies de la saison des mangues », donc ce sont des pluies qui sont reconnues dans notre pays et cette année ne fera pas exception à la règle....

Afribone : A ce rythme la saison de pluie n’arriverai-t-elle pas plus tôt que prévue ?

Mme Diabate Fatoumata Sangho : La saison sèche est un facteur déterminant dans le processus de déclenchement de la saison des pluies, mais au stade actuel, nous ne pouvons pas nous prononcer sur le début de la saison des pluies. Il faudra attendre le 25 avril pour savoir exactement le début de la saison des pluies.

Actuellement Mali météo est doté des experts qualifiés, des matériels scientifique de pointe qui permettent de faire une bonne prévision sur l’ensemble du pays.

Par Bissidi Simpara

Bamako, le 06 Avril 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés