Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Moment décisif pour la troupe

La grogne dans les camps militaires (familles des militaires tués à Dioura), la colère de la rue et la désapprobation de la gestion militaire de la crise dans le Centre, n’ont pas pu convaincre le chef de l’Etat, chef suprême des armées à se débarrasser de la hiérarchie militaire.

Mais il a fallu la mort de centaine de populations civiles à Ogossagou, Bankass pour faire comprendre à IBK que la situation a atteint son paroxysme. La thérapie ? En conseil des ministres extraordinaire tenu hier dimanche, il n’a eu d’alternative pour calmer le mécontentement général qu’en sacrifiant les chefs militaires.

Premier acte ! IBK a limogé le chef d’état-major général des armées, celui de l’armée de terre et le directeur de la sécurité militaire. Est-ce suffisant pour situer les responsabilités et gérer la situation ? Beaucoup d’observateurs estiment que le président IBK a manqué de courage pour remettre à plat tout le système : du gouvernement au commandement militaire.

Que peut faire le nouveau commandement pour ramener la confiance au sein de l’opinion et réarmer moralement la troupe ? Est-un problème de moyens ou d’engagement sur le terrain ? C’est un moment décisif pour la troupe et le succès militaire sur le terrain dépend en grande partie des décisions que les nouveaux chefs militaires seront appelés à prendre dans les jours à venir.

DAK
L’indicateur du renouveau du 25 Mars 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés