A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Diarra Nassira Keita : Une coiffeuse pour homme !
Quand cette ossature du Mini Gouvernement dérange le M5 RFP...
Mini gouvernement pour juguler la crise : Le Mali est-il dirigé par IBK ou par le Chérif de Nioro ?
Crise socio-politique : Ado, Dicko et… Macron
Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi, 06 Août 2020
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

La composition du Mini Gouvernement dirigé par Boubou Cissé a suscité une colère noire et une grande indignation...

Ce gouvernement n’est ni plus ni moins qu’une provocation et tend, indiscutablement, à mettre de l’huile sur le feu.

Lire

08-08-2020

Quand cette ossature du Mini Gouvernement dérange le M5 RFP...

 

Mini gouvernement pour juguler la crise : Le Mali est-il dirigé par IBK ou par le Chérif de Nioro ?

 
Le Républicain | Inter Bamako | Sport | 22 Septembre | La Mutation | Le Débat | L'Observateur |
 
Sur le fil de l'actualité...
Zoom sur le projet de feuille de route de sortie de crise : Les propositions concrètes du Premier ministre.
Mot de la semaine : Trêve
Désobéissance civile au Mali : Plusieurs manifestants du M5-RFP aux arrêts
Situation du pays
« Les enquêtes sont en cours, le juge a commencé l’audition des victimes et des témoins »...
Plusieurs individus sous les verrous pour trouble à l’ordre public
Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi, 06 Août 2020
Mali
Contribution, Bonne Gouvernance : Petit dictionnaire pour nous aider à comprendre

C’est le mot à la mode en ce moment. Tout le monde parle de Gouvernance. Ceux qui s’opposent au pouvoir mais également les acteurs, eux-mêmes, au cœur du pouvoir. à toutes les occasions, où les Maliens se sont retrouvés pour évoquer la situation du pays, la mauvaise gouvernance s’est imposée comme la source de nos maux. Et lorsque les solutions sont réclamées, on mentionne toujours la bonne gouvernance parmi les actions à mener. Le dernier sommet de la Cedeao qui a préconisé certaines mesures pour la sortie de crise au Mali est également revenu dessus. Parcourons donc ce Petit dictionnaire ! A : Alternance. L’alternance doit être une valeur cardinale de notre République et même de notre société. B : Biens publics. Il faut sacraliser le bien public, le patrimoine public, l’espace public et la responsabilité publique. L’indépendance de la magistrature doit être consacrée, l’exécutif doit se retirer du conseil de la magistrature. Au sortir de cet exercice, il apparaît évident que la Bonne Gouvernance est d’abord une question de volonté. L’essentiel de ces mesures ne nécessitent ni un changement de la Constitution et encore moins une modification des Lois. Il suffit d’avoir la forte volonté de mettre les choses dans l’ordre et de révolutionner la manière de gérer la collectivité dans notre pays. Cela nécessite également que les Maliens, au-delà des slogans, sachent imposer les changements indispensables de gouvernance. Quand les décideurs évitent de bien gérer, il appartient aux populations de leur imposer la bonne voie ou de les remplacer par d’autres qui feront ce qu’elles voudront. C’est aussi cela la Bonne Gouvernance ! Moussa MARA/www.moussamara.com/Lessor.site

Guinée
Candidature de Alpha Condé a un 3e mandat

Le 5 août dernier, s’est ouverte à Conakry, la capitale guinéenne, la convention nationale du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), le parti au pouvoir. Cette convention qui doit désigner son candidat pour la présidentielle du 18 octobre prochain, fait figure de simple formalité pour le Pr. Alpha Condé déjà plébiscité par la base du parti lors de ses conventions régionales. Hélas, le sang risque de couler encore ; c’est le moins que l’on puisse redouter face au régime répressif du Professeur. Des craintes d’autant plus fondées que, dans son bras de fer avec le pouvoir en place, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) promet de revenir à la charge à travers ses marches et meetings, après la trêve qu’il observe pour favoriser le bon déroulement des examens scolaires en cours en Guinée. On s’achemine donc un peu plus vers un troisième bail pour le Pr Condé. La lutte du FNDC sera-t-elle payante ? Aura-t-il le dernier mot dans son mano a mano avec le pouvoir en place ? Que fera l’opposition si elle n’obtient pas le renoncement du Professeur à son projet ? Optera-t-elle pour le boycott ? Pour les autocrates, un tel choix les laisse généralement de marbre. Comme c’est souvent le cas, en Afrique, ils se font accompagner par des candidats « motards » qu’ils auront auparavant mis dans leur poche. Qu’en sera-t-il pour la Guinée ? L’avenir nous le dira.« Le Pays »

Cote d’Ivoire
ADO dans la course à la présidentielle

Pour une première fois, le père aura hérité du fils. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, après le décès d’Amadou Gon Coulibaly (AGC) qui était, par ailleurs, le candidat déclaré du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le Président Alassane Dramane Ouattara (ADO) s’est résolu à revenir dans la course à la présidentielle, succédant ainsi à celui qu’il appelait affectueusement son « fils ».Tout comme elle a permis à l’ex-président Henri Konan Bédié (HKB) de briguer la magistrature suprême ; la clause limitant l’âge à 75 ans ayant été sautée. Tout porte donc à croire que l’on s’achemine vers un remake de 2010 où s’étaient déjà affrontés ADO et HKB au premier tour, pour finalement se coaliser au second tour contre Laurent Gbagbo qui, élargi par la Cour pénale internationale (CPI), fait des pieds et des mains pour retourner au bercail. Y parviendra-t-il ? Rien n’est moins sûr. On attend de voir. Cela dit, s’il est vrai que la candidature d’ADO peut contribuer à souder davantage le RHDP dont beaucoup de cadres voient leur beefteak menacé, il n’en demeure pas moins qu’elle traduit un échec du président qui n’aura pas su préparer un plan B au sein de son parti. Ce faisant, il a tout intérêt à remporter la présidentielle d’octobre prochain. Car, s’il mordait, pour ainsi dire, la poussière face à ses adversaires, il pourrait sortir de l’Histoire par la petite porte.Boundi OUOBA/Lepays.bf

Minusma
Violations et abus des droits de l’Homme : La MINUSMA dresse le bilan

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a publié, hier la note trimestrielle des tendances des violations et abus des droits de l’Homme documentés par la Division des droits de l’Homme et de la protection entre le 1er avril et le 30 juin 2020. Selon le document, au cours du deuxième trimestre de l’année, la situation des droits de l’Homme est restée préoccupante et sans amélioration, tant dans les régions du Centre (Mopti et Ségou) que dans celles du Nord (Gao, Kidal, Ménaka et Tombouctou). En réponse à ces attaques, les Forces de défense et de sécurité ont mené de nombreuses opérations militaires et de sécurisation, dont certaines se sont soldées par des violations des droits de l’Homme notamment dans les Régions de Mopti et Ségou. Sur les 632 violations et abus des droits de l’Homme, la Division a documenté 126 violations des droits de l’Homme imputables aux Forces de défense et de sécurité du Mali, tandis que 50 violations ont été imputées aux forces burkinabè. Les groupes extrémistes tels que Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), Ansar Eddine, la Katiba Macina, Jama’at nusrat al-Islam wal Muslimin (JNIM), Al Mourabitoune et autres groupes similaires ont été responsables de 123 abus des droits de l’Homme. Enfin, 38 abus des droits de l’Homme ont été perpétrés. Madiba KEITA/Lessor.site

 

Zoom sur Hammadoun Dicko (1924-1964) : Le destin brisé d’un homme politique aux dents longues
Homme politique malien né en 1924 à Diona, Hammadoun Dicko sera lâchement assassiné à Kidal sous le régime de Modibo Keita. Fils d'un chef de village, il étudie à l'école de Douentza puis à Mopti et au lycée Terrassons de Fougères à Bamako, Hammadoun Dicko poursuit ensuite à l'Ecole normale William Ponty de Dakar. En 1947, Monsieur Dicko est nommé instituteur où il exerce d'abord à Bafoulabé (...)
 

Lutte contre le paludisme : Des stratégies adaptées au contexte du COVID-19
À cause de la propagation du coronavirus, le Programme national de lutte contre le paludisme réajuste ses méthodes dans la distribution de moustiquaires imprégnées et aussi dans la chimio prévention du paludisme saisonnier chez les enfants La communauté internationale célèbre chaque 25 avril, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme pour mettre en lumière les progrès enregistrés dans (...)
 

© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés