Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Nuit du comédien : L’art au service de la paix

Il s’agit de démontrer la place de la comédie dans le processus de la paix et de la réconciliation et du vivre ensemble

Une première expérience bien réussie, l’initiatrice de la "nuit du comédien" Maimouna Hélène Diarra, a décidé d’organiser une deuxième édition. Cela pour montrer au monde entier, que cet art, au-delà de sa définition littéraire, a sa raison d’être. C’est pourquoi, il doit mériter toute l’attention des décisions politiques.
Ainsi, en prélude à cette nuit, elle a rencontré les hommes de presse. C’était le lundi dernier, au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. Objectif : leur expliquer les tenants et les aboutissants de cette nuit.

Selon Maimouna Hélène Diarra, cet événement qui est désormais inscrit dans la tradition, est organisé en collaboration avec le ministère de la Culture. Il est placé sous le haut parrainage de Mme Keita Aminata Maiga, Première Dame du Mali. L’édition de cette année, qui se tiendra le 30 novembre au Palais de la culture, a pour thème : « La place du comédien dans le processus de la paix au Mali. »

Et l’initiatrice du projet, d’ajouter que l’événement mobilisera des personnalités connues du monde de la culture, tant maliennes qu’étrangères. Aussi, comme invitée de marque, la comédienne ivoirienne, Assiki Delta, est attendue, ainsi que d’autres comédiens venant d’autres pays frontaliers comme la Cote d’Ivoire et le Burkina Faso.

Elle a également ajouté que cette nuit, dont l’entrée est fixée à 2000F CFA, a besoin de l’accompagnent des partenaires de tous bords. Il s’agit, entre autres : des opérateurs économiques, des personnes de bonne volonté etc. Selon Maimouna Hélène Diarra, cette année, le public aura droit à une pièce théâtrale qui porte sur sujet d’actualité de chez nous.

Il s’agit de la vie en location, appelée, "Louancé". Cette pièce qui a été déjà jouée à plusieurs occasions, a été retenue pour montrer à l’assistance, les difficultés que cela génère. Aussi, par le choix de cette pièce, il s’agit d’informer les plus hautes autorités sur les réalités de cette vie que les pauvres endurent dans les grandes villes.

Maimouna Helene Diarra souhaite voir ce projet se pérenniser avec le soutien du département en charge de la Culture. L’évènement sera précédé d’une conférence débat. Prévue pour le 29 de ce mois, au Palais de la Culture, cette conférence sera animée par le dramaturge-romancier, Samba Niaré.

Le 22 septembre du 22 Novembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés