Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Ouverture de la 1ère édition de la SEMR : Pour une...

Ouverture de la 1ère édition de la SEMR : Pour une meilleure valorisation des énergies renouvelables au Mali

La semaine Malienne des énergies renouvelables “SEMR”, a commencé le mardi 19 février 2019 à l’hôtel de l’amitié. Le Thème retenu pour cette première édition est « Investissons durablement dans l’avenir énergétique du Mali ». La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du ministre de l’énergie et de l’eau Sambou Wague. Il avait à ses côtés le président du conseil d’administration des énergies renouvelables Harouna Cissé, la représentante de la Banque Africaine de Développement, Haly Louise Djoussou-Lorng.

La semaine Malienne des énergies renouvelables (SEMR) est un forum qui vise à faire connaître les politiques maliennes d’investissement public ainsi que les initiatives, lois et stratégies mises en place pour le secteur des énergies renouvelables. C’est aussi un cadre coordonné avec les partenaires techniques et financiers du Mali afin de fortifier la présence du Mali sur les nouveaux marchés internationaux émergents.

Le président du conseil d’administration des énergies renouvelables Harouna Cissé, dans son intervention affirmé que le Mali regorge beaucoup de potentialités favorables au développement des énergies renouvelable. Parmi ces potentialités il a cité entre autre les ressources hydrauliques, les ressources Éolienne et solaire abondante durant les 12 mois de l’année, une importante ressource de la biomasse. Le développement voir la mise en valeur de ces ressources permettront de résoudre le déficit énergétique malienne d’où l’organisation de cette semaine dira M.Cissé.

La représentante de la Banque Africaine de Développement a réitéré l’engagement de sa structure à accompagner l’Afrique en général et le Mali en particulier dans les recherches de solution des déficits énergétique. La BAD s’est engagée à investir 12 milliards de dollars US sur la période 2016- 2020 pour combler le déficit énergétique en Afrique en fait croître la représentante de la BAD. L’occasion était propice pour elle d’évoquer les actions menées par la BAD dans la fourniture d’électricité au Mali. selon elle la BAD a financé le projet d’appui à la promotion des énergies renouvelables pour 1,2 millions de dollars US, l’interconnexion électrique Guinée-Mali pour 34 millions de dollars US, le projet de centrale solaire de Ségou à hauteur de 26 millions de dollars US ; et le programme de développement des mini-centrales hydro-électriques à hauteur de 27 millions de dollars US dont celle de Djenné d’une capacité de 7 mégawatts et de Talo d’une capacité de 2 mégawatts.

Pour sa part le ministre de l’énergie et de l’Eau Sambou Wagué,n’a pas caché la volonté des autorités du Mali à fournir l’électricité à tous les maliens à un coût raisonnable. Il a ensuite invité les participants maliens a menés des échanges fructueux pour l’atteinte des objectifs assignés à cette semaine à savoir la valorisation des énergies renouvelable au Mali

La semaine d’énergie renouvelable enregistrera plus de 700 participants et plus de 300 visiteurs. Des stands d’expositions des énergies renouvelables, des conférences débats seront entre autres les temps forts de cette semaine

Bissidi Simpara

Bamako, le 20 Février 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés