Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Pamela APLOGAN : « Le leadership dont ils font preuve est très impressionnant, c’est l’image positive de l’activisme et…. »

Cinq jours de formation sur le web activisme et la communication digitale.

Pamela APLOGAN : « Le leadership dont ils font preuve est très impressionnant, c’est l’image positive de l’activisme et…. »

De plus en plus les jeunes utilisent les réseaux sociaux pour dénoncer, s’engager et influencer les décisions nationales et internationales. Néanmoins, de nos jours, l’internet et les réseaux sociaux présentent des nombreux dangers auxquels les jeunes s’exposent. C’est dans ce cadre, que s’est tenu ce lundi, dans la salle de conférence de teckconseil (incubateur) , la cérémonie d’ouverture d’un atelier de 5 jours de formation sur le web activisme et la communication digitale, initié par Plan International Mali en partenariat avec Women Tech Mali. C’était sous les auspices de Lazare Charles Djibode , directeur des Pays intérimaires, Pamela Aplogan , Conseillère engagement des jeunes Plan International Ouest et Centre Afrique, Yacouba Dena , Directeurs des subventions, Atsu Komi Eklu , Conseiller en renforcement de la société civile et Berthé korotoumou chargée de communication de Women Tech Mali etc.

Ils sont plus d’une trentaine des participants dont au moins 20 jeunes filles âgées de 15 à 24 ans à renforcer les capacités sur l’activisme web et la communication digitale.

L’activisme, le web activisme, la communication digitale, la cyber criminalité, les moyens de protection et le cadre légal de la communication numérique au Mali sont entre autres les différentes thématiques qui seront abordées lors de ces cinq jours de formations.

« le web activisme n’est rien d’autre que la forte présence des jeunes sur internet. Comment peuvent-ils mobiliser tout un mouvement autour d’eux, influencer et fédérer les communautés ? Comment peuvent-ils plaider pour l’éducation, la santé sexuelle, les droits des filles, les violences faites aux femmes ? Déjà, il faut reconnaître que le leadership dont ils font preuve est très impressionnant, c’est l’image positive de l’activisme et donc des actions des jeunes au Mali », a précisé Pamela Aplogan.

Cet atelier devrait permettre aux jeunes de s’approprier des outils nécessaires pour le web activisme et d’acquérir des connaissances suffisantes pour une utilisation raisonnée et efficace de la communication digitale tout en se protégeant des risques et dangers auxquels ils sont de plus en plus exposés.

A en croire cette conseillère, Plan International se serait fixé un objectif celui d’atteindre cent millions de réseaux au niveau international et trois millions des filles au Mali à travers ses actions. C’est dans ce cadre que s’inscrit ce partenariat avec Women Tech Mali. Il vise à faciliter l’épanouissement et l’autonomisation des jeunes notamment les filles.

Car, « elles ont un rôle à jouer sur les questions de leadership et de développement en milieu rural », a renchéri, Pamela Aplogan.

Pour sa part , korotoumou Berthé a précisé ce qui suit : « cette formation est une opportunité pour les jeunes, elle a surtout pour objectif d’aider les jeunes à mieux communiquer sur les réseaux sociaux et de s’approprier des connaissances sur le web activisme ».

C’est ainsi que Lazare Charles Djibode a exhorté les jeunes particulièrement les filles à profiter au maximum de ce temps de formation qui leur ait offert cela en vue de favoriser leur propre épanouissent, mais surtout leur engagement dans la prise des décisions.

Darcia
Bamako, le 24 Décembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés