Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Parlement des enfants : Nouhoum Chérif Haïdara élu président

Créé en juin 1996, le Parlement des enfants est une tribune, un espace de libre expression des enfants. C’est un nouveau bureau national de 50 membres qui a désormais la lourde tâche d’accomplir les missions qui lui sont assignées
La 14è session du Parlement des enfants du Mali s’est déroulée du 23 au 27 décembre 2019 à la Cité des enfants sous le thème : « L’apaisement du climat social au Mali : quel rôle pour le Parlement des enfants ?

Elle a pris fin par l’élection d’un nouveau bureau national composé de 50 membres, dont 30 venus des régions. Le bureau est aussi constitué de 5 groupes parlementaires. Il s’agit des groupes parlementaires survie, développement, protection, participation, paix et cohésion sociale. Les membres du bureau sont élus pour 2 ans renouvelables à plusieurs reprises.

À travers le thème de cette session en phase avec le contexte politico-sécuritaire, les enfants parlementaires se veulent être des messagers pour la paix, la réconciliation et la cohésion sociale dans le respect des droits qui leur sont reconnus. Présidée par le Premier ministre Dr Boubou Cissé, la cérémonie officielle d’investiture du nouveau bureau a eu lieu le vendredi 23 décembre 2019 au Centre international de conférences de Bamako (CICB). C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, notamment la ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré. Il y avait aussi les représentants des partenaires techniques et financiers (PTF).

Après l’exécution de l’hymne national, la présidente intérimaire du bureau sortant du Parlement des enfants, Mlle Mariam Aldianabangou, a étalé les actions menées par son équipe de 2015 à nos jours. Il s’agit notamment de la protection des enfants contre les 6 graves violations des droits de l’enfant en période de crise, de la réouverture des classes dans les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit, de la situation des enfants handicapés et déplacés, du maintien des jeunes filles à l’école et comme moyen efficace de lutte contre le mariage précoce et de la participation des enfants aux prises de décision. « Au regard de ces résultats, nous pouvons dire que malgré la situation de notre pays, le Parlement des enfants est parvenu à réaliser ses activités à hauteur de souhait. Ces résultats sont les fruits des efforts conjugués du Parlement et du gouvernement à travers le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille avec l’appui des PTF », a précisé Mlle Mariam Aldianabangou.

Le nouveau président du bureau national du Parlement des enfants du Mali, Nouhoum Chérif Haïdara, a soutenu que le thème de cette 14è session se justifiait à plus d’un titre. « La crise politico-sécuritaire a fait de nous enfants des orphelins, des enfants en situation de handicap. Elle a fait de nous aussi des enfants soldats, des apatrides en raison du non enregistrement à la naissance des milliers d’enfants. Elle a brisé nos rêves en nous privant de notre droit à l’éducation et fait de nos sœurs des objets sexuels. La malnutrition, les difficultés d’accès aux services sociaux de base, la mendicité, les violences basées sur le genre et d’autres formes d’exploitations s’y ajoutent », a-t-il déploré.

…….lire la suite sur https://www.lessor.site/
Le 30 Décembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés