Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Pénurie de gaz butane : Le charbon fait feu de tout bois

Le gaz butane joue la star. Il faut débourser le double, voire le triple du prix subventionné (3.500 Fcfa) pour s’offrir la bouteille de 6 kg. Les usagers se tournent vers le charbon de bois, dont les prixprennent aussi l’ascenseur. Mais les vendeurs réfutent toute relation de cause à effet

Depuis plusieurs semaines, Bamako est confrontée à une pénurie de gaz butane. Ce combustible non pollueur est devenu au fil du temps un compagnon indispensable aux ménages vivant dans la Capitale des Trois Caïmans. Se substituant même souvent au charbon de bois, de moins en moins, utilisé par une classe moyenne. Une rupture ou une augmentation prolongée du prix d’un tel produit pousse les ménages à se tourner vers le charbon de bois dont les prix prennent aussi l’ascenseur à l’occasion. Les dommages sur l’environnement restent à évaluer.

Sur les points de vente du charbon de bois à travers la ville de Bamako, la situation est à la surenchère. N’Golo Diarra est vendeur grossiste de charbon depuis près de 25 ans au marché de Lafiabougou.

Habits et visage colorés de noir à cause du contact avec le charbon, ce grossiste est catégorique : « Le manque de gaz butane n’a pas impacté le prix du charbon ». Pour lui, la flambée, ces derniers temps, du prix du charbon est périodique. En ce sens, argumente-t-il, que l’accès aux sites de production du charbon est très difficile pour les véhicules pendant la saison des pluies. S’y ajoute le froid qui empêche les producteurs de couper suffisamment d’arbres.

Créant ainsi une situation où l’offre est inférieure à la demande. « C’est ce qui a entrainé l’augmentation du prix du charbon », tente de convaincre N’Golo Diarra, dont le dépôt était pris d’assaut par les clients. À l’en croire, les prix pourraient baisser après la saison froide.

Car, la production du charbon est moins onéreuse et moins pénible en saison sèche comparée aux autres saisons. « C’est pourquoi, nous cassons les prix pendant la saison sèche », explique celui qui cède le sac de charbon à 5.000 Fcfa, précisant que le prix varie d’un point de vente à un autre et en fonction des localités de provenance.

…….lire la suite sur https://www.lessor.site/
Le 09 Janvier 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés