Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Pour faire plier le gouvernement L’UNTM sort la grande artillerie

Malgré une grève de 72 heures, l’Union nationale des travailleurs du Mali ne veut pas s’arrêter en si bon chemin avant la satisfaction totale de ses doléances. Il a fallu un nouveau préavis de grève de 5 jours allant du 11 au 15 février 2019 pour que le gouvernement convoque la centrale à la table des négociations dès ce lundi.

À sa demande, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré, le mercredi 16 janvier 2019, une délégation de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), conduite par son secrétaire général Yacouba Katilé.

L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur les points de revendication de l’UNTM afin de trouver des solutions. Au cours de la rencontre, le Premier ministre a affirmé sa volonté de trouver des solutions aux doléances des syndicats.

Soumeylou Boubèye Maïga a exprimé la volonté du gouvernement d’avoir une relation de confiance avec l’UNTM pour parvenir à des solutions. Il a reconnu un déficit de communication et d’échange entre les deux parties.

Le Premier ministre a donné des orientations en vue de la satisfaction de certains points de revendication de l’UNTM. Il s’agit du traitement des compressés, de l’arrêté d’intégration, primes et indemnités, de l’âge de départ à la retraite, du recrutement dans les secteurs prioritaires et de la grille salariale. Le PM a également souhaité la mise en place d’une commission paritaire de suivi des futurs accords qui seront signés entre le gouvernement et l’UNTM. 

Malgré les assurances du PM, la centrale syndicale a décidé de passer à la vitesse supérieure pour ne plus tomber dans le piège du gouvernement. C’est dans ce contexte qu’elle a déposé, le jeudi 17 janvier 2019, un préavis de grève de 5 jours allant du 11 au 15 février 2019.

Selon Yssouphi Maïga, secrétaire à l’organisation de l’UNTM, même si les orientations du Premier ministre vont dans le bon sens, l’Union nationale des travailleurs du Mali reste dans le cadre logique des négociations entre les syndicats et le gouvernement.
Cette stratégie de la centrale semble porter ses fruits. Selon nos sources, les négociations commencent ce lundi entre le gouvernement et les syndicalistes. On va vers un dénouement heureux du bras de fer.

Abdrahamane Diamouténé

le Débat du 21 Janvier 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés