Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Pr Baba Berthe, PDG de la CMDT : Nous avons un résultat prévisionnel de moins 1,6 milliard

La Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles a tenu le jeudi dernier à l’hôtel Kempeski, la 88ème session de son conseil d’administration centrée sur les questions budgétaires. Au terme des travaux, le premier responsable de la CMDT, Pr Baba Berthé a bien voulu à travrs un entretien, éclairer la lanterne de notre lectorat.
Le Pouce : Pouvez-vous dire à nos lecteurs les grandes conclusions de cette session ?

Pr Baba Berthé : « Il faut rappeler que c’était une session budgétaire qui est consacrée principalement à l’examen et à l’adoption du budget de la CMDT , au titre de l’exercice 2020. Nous sommes dans les prévisions. Nous avons arrêté et adopté, un budget qui se chiffre en recettes produits 297, 3milliards et en charges à 298,9 milliards . Ce qui fait que nous avons un résultat prévisionnel de moins 1,6 milliard. Au niveau de la réalisation, il nous faut fournir beaucoup d’efforts d’économie. La maitrise des dépenses doit être pour chaque agent de la CMDT , une priorité. Il faut arrêter les missions, écarter les formations qui ne sont pas nécessaires. C’est à ce prix que nous pourrons agir sur les charges fixes, pour avoir un résultat bien meilleur à celui qui est prévu dans le projet budget. »

Le Pouce : Pourquoi ce résultat ?

Pr Baba Berthé : « Il ya deux facteurs explicatifs. Le premier facteur explicatif , est que le prix d’achat du coton graine a contribué à augmenter les charges. Nous nous sommes retrouvés avec un prix de 275 Frs , le kilogramme de coton graine ; ce qui a contribué à augmenter les charges. Le deuxième facteur explicatif, c’est les cours mondiaux du coton. Lorsque vous regarder l’indice sur le marché, nous sommes autour de 900frs/kg. L’an passé à la même période, nous étions à plus de 1000 frs/kg. Il y a un manque à gagner lié principalement à la tendance baissière des cours mondiaux du coton. Nous avons enregistré une hausse des charges liée à l’achat de coton graine. Nous avons aussi, au cours de cette session examiné le plan de passation des marchés qui est un élément nouveau sur lequel nous devons réaliser la plupart de nos investissements. Ce plan devrait être soumis à l’approbation des membres du conseil ».

Le Pouce : Pouvez-vous dire à nos lectrices et nos lecteurs les objectifs pour la campagne cotonnière 2020 ?

Pr Baba Berthé : « Je rappelle que dans les prévisions réalisées à partir du comptage capsulaire de la campagne 2019/ 2020, nous avons un résultat de 691300 tonnes contre 656000 tonnes la campagne précédente. Au fur et à mesure que la campagne d’égrenage avance, nous avons des tendances qui vont se confirmer ou s’infirmer à la fin de la campagne d’égrenage. Le minimum que nous allons réaliser, c’est bien les 691300 tonnes ».

Le Pouce : L’objectif prioritaire pour 2020 ?

Pr Baba Berthé : « Ce sera l’achat, le ramassage, le transport du coton graine jusqu’aux usines, l’égrenage en temps réel et le paiement à temps réel des producteurs. C’est notre souci premier. »

Entretien réalisé par El Hadj Tiémoko Traoré
Le Pouce du 30 Décembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés