Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Présence de Barkhane : Le bilan fait débat

Six ans d’opération militaire au Mali dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le bilan de l’opération française Barkhane suscite bien de débats au sein de l’opinion publique malienne. A Mopti, où l’escalade de violence se poursuit, certaines populations réclament sa présence. Mais selon ses responsables, « Barkhane ne peut être présente partout ». A Gossi, dans le Nord du pays, les habitants sont partagés sur le bilan de son action dans la zone.

« Nous ne sommes pas assez nombreux pour être présents partout à la fois ». Voilà comment le commandant de la Force Barkhane explique l’absence des militaires français au Centre du Mali. En plus de cela, leur présence au Centre pourrait avoir l’effet inverse, car le conflit au dans la région de Mopti n’est pas que lié au terrorisme, précise-t-il. « Les mieux placés pour résoudre la crise du Centre sont les locaux, les Maliens sur place », explique Général Fedric, avant d’ajouter : « une force étrangère connaissant mal la situation va certainement provoquer beaucoup plus de difficultés et aggraver la situation ». Selon l’officier français, les types de menaces au Centre et au Nord ne sont pas les mêmes. « Il faudrait laisser à ceux qui ont l’habitude de régler ce genre de difficulté le soin de le faire et nous, nous sommes là pour lutter contre les terroristes affichés », explique général le commandant de la Force Barkhane au Mali.

Ansongo : Affrontement entre CMA et MSA

A 45 km de Talataye, dans le cercle d’Ansongo, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et le MSA se sont affrontés, le lundi dernier, sur la route d’Ansongo. Selon le maire de Talataye, le bilan est de 07 morts du côté du MSA. En ce qui concerne la CMA, aucune information sur le bilan. Selon le maire, toutes les tentatives de réconciliation entre les deux protagonistes sont restées vaines.

Ansongo : Braquage des locaux d’EDM

Les locaux de l’Énergie du Mali à Ansongo ont été la cible d’un braquage, le jeudi dernier vers 19h. Les bandits, au nombre de trois sur des motos ont braqué le gardien avant de le ligoter. Selon des témoins, c’est grâce aux cris des voisins que les malfrats ont échoué dans leur tentative de vol. Ils ont fui. Le gardien s’en est sorti sain et sauf.

Banamba : Vaccination contre les maladies infantiles

Plus de 185 enfants de 0 à 09 mois ont été vaccinés, la semaine dernière, contre plusieurs maladies infantiles, notamment, la tuberculose, la coqueluche, la rougeole, la fièvre jaune et la méningite. Cette vaccination organisée par le centre de santé communautaire de Banamba, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les maladies infantiles et la mortalité des enfants en cette période de début d’hivernage.

Koro : Le village de Yoro (encore) attaqué

Le village de Yoro dans le cercle de Koro, a été de nouveau attaqué, la semaine dernière, dans la nuit. Selon des sources locales l’attaque a fait un mort et 2 blessés. Les assaillants ont pillé des boutiques, incendié des maisons et emporté des bétails avant de détruire le réseau de téléphonie du village. La dernière attaque dans cette localité a eu lieu le 17 juin dernier et avait occasionné la mort de près d’une centaine personnes.

Macina : Incinération de produits alimentaires, des pesticides périmés

Le Service local de la réglementation et du contrôle a procédé à l’incinération de produits alimentaires, des pesticides périmés et des médicaments par terre, le jeudi 27 juin 2019, à Macina dans la région de Ségou. La valeur de ces produits est estimée à 1 million de F CFA environ. Selon le chef de service local, Seydou Fané, l’opération de contrôle sera intensifiée dans le cercle pour la santé des populations.

L’Aube du 1er Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés