Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Prorogation du mandant des elus de la nation

Photo’art mali : Le rendez-vous des professionnels de la photographie

La guerre larvée pour une éventuelle succession du président Ibrahim Boubacar Keïta a atteint son point culminant, le 26 novembre. En effet, ce jour, les élus de la nation ont voté la loi organique de prorogation du mandat des députés pour six mois. Ils sont 137 à dire oui, 5 se sont abstenus et 0 voix contre. Ce vote, selon certaines sources, met définitivement fin à l’ambition du Premier ministre qui voulait créer un vide constitutionnel pour être le seul prétendant à la succession d’IBK.

Choquant ! Étonnant ! Inimaginable ! Sommes-nous dans quelle société ? Cette question mérite d’être posée et vaut son pesant d’or. Quand la santé du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta devient un instrument de succession entre les mains des hommes politiques qui se déchirent dans l’ombre pour le remplacer dans le cas où il serait dans une éventuelle incapacité à exercer ses fonctions de premier magistrat, il n’y a plus rien à espérer de ses femmes et hommes qui comptent conquérir le pouvoir et l’exercer pour le bien-être de leurs concitoyens. Ils doivent se dire qu’ils sont tous mortels.

Depuis la nomination de Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) à la primature, en décembre 2017, une peur bleue s’est emparée du premier cercle du président IBK et des caciques du Rassemblement Pour le Mali (RPM, parti dont est issu le président de la République). Ils voient en SBM un briseur de leur rêve de succéder un jour à IBK à Koulouba.

Au fil du temps, elle s’est transformée en guerre de tranchées quand les dirigeants du Rassemblement pour le Mali (RPM) ont senti la relève et le remplacement de certains de leurs cadres à des postes à responsabilité les plus juteux dans l’administration malienne. Dans ce conflit fratricide, le comble a été atteint avec l’établissement des listes des candidats aux législatives annulées de novembre 2018. Le parti de SBM, Alliance pour la solidarité au Mali- Convergence des(ASMA-CFP).

L’Inter de Bamako du 03 Decembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés