Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Question à ….. Au DG de la police nationale

La très grande majorité des membres du personnel de la police sont des agents publics honorables et compétents qui font toujours preuve d’une grande intégrité personnelle et professionnelle dans l’accomplissement de leurs fonctions et qui pourraient le faire mieux encore avec la formation et l’appui institutionnels appropriés. Toutefois, il existe simultanément dans tous les services de police des éléments contaminés, à des degrés divers, par l’inobservation des normes d’honnêteté et de professionnalisme qui caractérisent la police en général.

Monsieur le directeur général de la police, vous n’êtes pas sans savoir que certains policiers véreux s’adonnent à des pratiques qui déshonorent votre profession. En effet, ces policiers ont prit la mauvaise habitude de brutaliser les motocyclistes lors d’un simple contrôle de vignettes.

Comment procèdent-ils ? Quand le policier siffle un motocycliste et qu’il arrive que ce dernier tente de se sauver, l’agent indélicat lui court après et une fois à la hauteur du fugitif, deux possibilités s’offrent à lui : soit il le tire par les portes bagages de sa moto, histoire l’arrêter de force ou encore, il se rabat sur la clé de la moto et coupe du coup le moteur ce avec toutes les conséquences que cela peut engendrer. Le plus souvent le conducteur de la moto tombe et se retrouve avec des blessures. S’en suit parfois des altercations entre l’agent et le blessé.

Monsieur le DG de la police, est ce que c’est vous qui leur aviez recommandé ce genre de pratique ? Cette nouvelle façon de faire arrêter un motocycliste est-il compatible avec le respect du code de la route ? Monsieur le DG, ce comportement déshonorant de vos agents est la manifestation d’un laisser aller au sein de la police et de la recherche du gain facile. A cause d’un bakchich de 1000 FCFA, vos hommes rendent la vie difficile aux usagers de la route.

Monsieur le DG, ces policiers pourrissent la circulation et ternissent l’image de la police malienne au moment où le ministre Salif Traoré dit vouloir « relooker » la police. Réagissez monsieur le DG !

La rédaction
L’Arc en ciel du 25 Novembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés