Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Réconciliation nationale : Le pari de la médiation

C’est la stratégie choisie par la CDIM pour amener les Maliens à parler un même langage, suite à la crise politique, née après l’élection présidentielle de 2018

La pratique de la médiation est un acte apprécié par le bon Dieu selon la religion. C’est dans cette optique, suite à la crise politique, née après l’élection présidentielle de 2018, que la Commission démocratique indépendante de médiation (CDIM) entre l’opposition et la majorité a été mise en place par des jeunes patriotes. Dirigée par Makan Sidibé la CDIM s’est donnée pour mission de réconcilier les Maliens entre eux. Aujourd’hui, elle multiplie les actions sur le terrain pour ramener les Maliens à parler un même langage.

L’objectif recherché est d’apaiser les cœurs des uns et des autres, afin de converger dans le un même sens pour bâtir une nation. La démarche adoptée par la CDIM est de toucher tous les acteurs de la vie politique, parties prenantes au conflit qui déstabilise la quiétude dans notre pays. La mission principale de la CDIM est prendre attache avec toute personne de bonne volonté où qu’elle soit pour une mobilisation en faveur de la reconstruction nationale

La Commission démocratique indépendante de médiation entre la majorité et l’opposition organise des conférences débats avec les forces vives, surtout la jeunesse qui est le socle de l’avenir, pour véhiculer des messages de réconciliation.
La CDIM est représentée dans tous les cercles du Mali et ses démembrements travaillent d’arrachepied pour rencontrer les personnalités influentes de leurs localités respectives en faveur de la réconciliation.

Ainsi, la CDIM depuis sa création en novembre 2019, a été reçue par plusieurs personnalités influentes du pays. Elle a successivement rencontré les familles fondatrices de Bamako, le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé, le porte-parole du CDR, Youssouf Mohamed Bathily dit Rasta Bath entre janvier et février 2019.

"Toutes les personnes rencontrées ont placé le Mali au dessus de leurs intérêts partisans. Nous sommes contents et nous les remercions pour ce sentiment patriotique" a déclaré Makan Sidibé.

Plus de 400 personnes ressources travaillent, en collaboration avec la CDIM, sur toute l’étendue du territoire national. La commission a déployé des agents dans la région de Mopti qui coopèrent actuellement avec les Forces de sécurité pour dénoncer les terroristes qui se cachent au sein ce la population selon Makan Sidibé.

La CDIM se réjouit de la rencontre entre le président de la République et le chef de file de l’opposition Soumaila Cissé. "Ce geste entre les grandes personnalités est un souhait de notre commission de puis sa création, et nous sommes fiers d’eux car ils ont tous placé le Mali dans leur cœurs " a ajouté le président de la CDIM.

La commission évolue sur ses propres fonds, c’est à dire les cotisations de ses membres pour mener ses missions à Bamako comme à l’intérieur du pays. Elle est dirigée par un bureau de 32 membres issus de toutes les régions du Mali. La CDIM est apolitique, elle est créée uniquement pour réconcilier les Maliens entre eux et soutient toute bonne action qui fera développer notre pays à en croire ses membres. Elle entend rencontrer le président du Haut conseil islamique dans les prochains jours.

Seydou Diamoutene
Le 22 Septembre du 04 Mars 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés