Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Rencontre entre Mounataga Tall et le président du Tabital Pulaaku : L’insécurité au...

Rencontre entre Mounataga Tall et le président du Tabital Pulaaku : L’insécurité au centre du pays était au centre des débats.

Le président de CNID Fasso Yiriwa Ton Montaga Tall a rencontré le président de Tabital Pulaaku Abdoul Aziz Diallo le mercredi 12 juin 2019 au siège ladite association à Hamdalaye ACI. L’objectif assigné à cette rencontre était de discuter sur la situation sécuritaire au centre du Mali.

L’insécurité au centre du pays a pris une connotation inquiétante. Des attaques contre les civils peulh et Dogon ont entrainé des pertes en vies humaines et de biens matériels. C’est dans l’optique d’apporter sa pierre à l’apaisement de la tension que le président de CNID Fasso Yiriwa ton Mountaga Tall a pris son bâton de pèlerin. Il attend mener une série de rencontres avec les associations peulh, Dogon et la société civile. C’était le tour de l’association pour la défense des valeurs peulh Tabital Pulaaku d’accueillir le président Tall.

Le président Mountaga Tall dans son intervention a salué les efforts déployés par cette association. Selon lui, le Mali ne doit pas avoir vocation à rester dans des décomptes macabres. « Nous ne devons pas continuer à nous réclamer de ceux qui nous ont légué ce pays et de ne pas suivre la voie qu’ils ont tracé » affirme M.Tall. C’est pourquoi il a fait appel à une conjugaison des efforts. « Nous n’avons qu’un seul Mali, et personne ne fera ce pays à la place des maliens. Nous devons tous travailler à ce que ce pays retrouve la paix et la convivialité. La tâche est extrêmement difficile elle est loin d’être impossible » a conclu le président Tall.

Pour sa part le président de Tabital Pulaaku Abdoul Aziz Diallo a affirmé qu’il n’y a pas de conflit entre les peulhs et les dogons. Selon lui, c’est une tentative de déstabilisation du Mali qui est en cours. « C’est un péril extérieur qui concerne le Mali. Si les autres ethnies au Mali pensent que c’est un problème peulh ou Dogon, ils se trompent, c’est un problème malien. Si les pays voisins pensent que c’est un problème malien ils se trompent. Le problème d’insécurité au Mali est en train de se reproduire dans les pays voisins ». C’est pourquoi il a fait appel à une synergie d’actions afin de trouver la solution.

Bissidi Simpara
Bamako, le 13 Juin 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés