Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Rencontre entre le premier ministre et les jeunes de Kati : le Collectif « Sirako » rejette...

Rencontre entre le premier ministre et les jeunes de Kati : le Collectif « Sirako » rejette la levée des barricades demandée par le Premier ministre

Le premier ministre Dr Boubou Cissé a rencontré hier lundi les membres du collectif « Sirako » à la primature. Cette rencontre visait à atténuer la colère des jeunes de Kati qui barricadaient la route RN1 depuis le vendredi 23 août 2019. Il s’agissait également de rechercher des pistes de solution afin d’apporter une réponse aux doléances des jeunes. Mais cette rencontre n’a pas tournée en faveur des manifestants qui n’ont pas été satisfaits des réponses données par le premier ministre. Conséquences, le blocus reste maintenu jusqu’à nouvel ordre.

Quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour : la démission du Ministre des infrastructures, le démarrage des travaux des routes RN1, RN3 RN4, le transport voyageur avec le train et la relance du Traffic passager à l’aéroport de Kayes « Dag dag ». Ces points sont entre autres des doléances du collectif.

Concernant le point relatif à la relance du Traffic passager à l’aéroport de Kayes, le premier ministre Dr Boubou Cissé rassure les visiteurs. Selon lui, il n’y a pas de problème majeur à ce niveau. Il faut juste que les compagnies aériennes acceptent de fréquenter l’aéroport. Pour répondre à ce besoin pressant des populations le gouvernement est en train de créer une compagnie afin d’assurer les vols locaux, qui d’ailleurs se font actuellement à l’aéroport de Kayes a affirmé le premier ministre. Pour l’instant, la date exacte de la création de cette compagnie n’a pas été dévoilée par le premier ministre. Toutefois dit-il, « le dossier de création de cette nouvelle compagnie avance ».

Pour ce qui est de la construction de la route, le premier ministre dira que : « le financement est acquis. Il reste un détail technique à régler entre le SATOM qui assurera la maitrise d’ouvrage et le ministère des infrastructures. Sans cela les travaux ne peuvent pas commencer » a affirmé le premier ministre. Il a ajouté que ladite société a eu des avancées significatives, des équipements sont déjà installés à Yelekebougou.

S’agissant du financement de la construction de la route, il se fera en 3 exercices budgétaires dira le premier ministre. Cependant, le premier ministre a fait savoir aux jeunes du collectif Sirako qu’il ne pourra pas se prononcer sur la date du démarrage des travaux.

Quant à la décision de révocation de la ministre des infrastructures, le Dr Boubou Cissé dira que cette revendication ne relève pas de son ressort. Elle relève de la compétence de la présidence.

Au terme de cette rencontre, les jeunes collectif ont rejeté la demande du premier ministre de lever le blocus car ils jugent moins prometteuses les réponses du premier ministre. En revanche le voyage du premier ministre par voie terrestre risque d’être compromis par les manifestants qui sont décidés à ne pas céder à toute pression venant des autorités

Bissidi Simpara
Bamako, 27 Aout 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés