Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Rencontre gouvernement/enseignants : Le boycott des syndicats d’enseignants

Pourtant bien annoncé à la veille dans le journal télévisé de l’ORM, la rencontre qui devrait se tenir samedi dernier au CICB, regroupant les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, l’Amsuneem, l’AEEM, les chefs coutumiers et religieux et les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, a finalement été boycottée par les enseignants, malgré son importance. Ces derniers, estiment que le cadre ne convient pas à leurs attentes et que le gouvernement veut seulement gagner du temps. Les autorités ont tout de même délocalisé la rencontre à la Primature, sans la présence des syndicats d’enseignants.

La rencontre du samedi 11 mai 2019 au CICB était placée sous l’égide du Médiateur de la République, Pr. Baba Hakib Haïdara. Elle devrait regrouper également les ministres chargés du Dialogue social et de son collègue de l’éducation.

Il faut rappeler que le 1er conseil des ministres s’est penché sur la question afin de sauver l’année scolaire en cours. Il avait décidé de faire tenir une importante rencontre regroupant les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, l’Amsuneem, l’AEEM, les chefs coutumiers et religieux et les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Cette rencontre d’envergure avait pour seul objectif de sauver l’année scolaire 2018-1019.

Malheureusement, cet appel du pied des autorités a eu une fin de non recevoir. Les enseignants ont décidé de ne pas s’y rendre. Conséquence, la cour du CICB, lieu initialement prévu pour la circonstance, était vide le samedi dernier. L’événement a été finalement délocalisé le même jour dans une salle de réunion de la Primature.

Alors que pour beaucoup, cette rencontre était sans nul doute le dernier espoir pour les élèves et les parents d’élèves de voir les classes rouvertes.

Visiblement, le nouveau gouvernement a opté pour cette fois, une négociation plus élargie. Mais les enseignants estiment que “le cadre ne convient pas à leurs attentes et que le gouvernement veut seulement gagner du temps”. Cependant, nombreux sont les enseignants qui croient forts que Boubeye est parti, mais son esprit à l’égard des enseignants règne toujours avec le nouveau PM, Dr. Boubou Cissé.

Toutefois, la rencontre à la Primature a vu la mise en place d’une commission de conciliation et de bons offices.

Ibrahima Ndiaye
Le Mali-Tribune du 15 Mai 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés