Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Renforcement des capacités des services de santé des FAMAS

L’Union Européenne en collaboration avec l’Expertise France et la Direction centrale des services de santé des forces armées maliennes (DCSSA) a procédé, le mardi 5 mars 2019, au lancement officiel du projet PARSANTE en soutien au renforcement des capacités des services de santé des forces armées maliennes d’un montant de 3,5 millions d’euros. La cérémonie solennelle du lancement a eu lieu à la DCSSA à Kati en présence de son directeur général de la santé, Dr. Gal. Boubacar Demélé, de la directrice du FPI Bruxelles, Mme Hildeman, le représentant de l’Expertise France, Djonké Fofana et bien d’autres invités.

La volonté affichée de l’Union européenne en faveur de la poursuite de l’accompagnement du continuum sécurité-développement dans la région du Sahel n’est pas un vain mot. Elle vient de se concrétiser par le lancement du projet PARSANTE qui couvrira les besoins en service de santé des populations de Nampala et Goma Koura dans la région de Ségou et de Hombori dans la région de Mopti pour une durée de 18 mois. Au Mali, elle finance le projet PARSANTE d’appui à la Direction centrale des services de santé des forces armées maliennes (DCSSA) d’un montant de 3,5 millions d’euros.

Cependant, il convient de noter que ce projet aura pour objectif, entre autres, d’améliorer l’offre des soins aux populations civiles dans les régions du centre faiblement desservies par les services de base, de favoriser la restauration du dialogue et la confiance entre les citoyens, administrations et forces de défense par cette approche civilo-militaire sous l’angle de la santé. En outre, il s’agira de construire les infirmeries des garnisons militaires dans les régions du centre ; de les doter en équipement et matériel médical sur la base des paquets de soins identifiés ; de former le personnel soignant médical et paramédical ; et de développer un dialogue entre les différents acteurs concernés avec les FAma en vue de pacifier les relations communautaires. L’EUTM (European Union Training Mission Mali) est associée au projet en tant que partenaire opérationnel.

Dans son intervention, le directeur général de la santé de la DCSSA, Dr. Gal. Boubacar Demélé, a indiqué que le projet PARSANTE visera directement à contribuer aux besoins opérationnels des forces armées maliennes, en appuyant les services de santé des forces armées et en apportant une assistance directe aux populations dans les domaines du renforcement des systèmes autour des piliers essentiels de la santé tels que : l’offre de soins, les ressources humaines en santé, les systèmes d’information, les produits médicaux, vaccins et autres technologies, le financement, le leadership et la gouvernance.

Selon lui, le lancement dudit projet se traduit notamment par la confiance retrouvée et renouvelée des partenaires du Mali aux FAMAS ; la dynamique de montée en puissance des FAMAS matérialisée par une plus grande présence sur le terrain ; la présence renforcée et rendue permanente des services de santé des armées de plus en plus visibles, et plus adaptée aux besoins des troupes et des populations environnantes ; une plus grande proximité de l’armée à travers ses services de santé auprès des populations des zones d’intervention avec comme effet direct une pacification de plus en plus ressentie et un renforcement des liens renouvelés avec nos populations.

Moussa Dagnoko
Le Républicain du 07 Mars 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés