Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Réussite des nouvelles réformes au Mali : La plateforme ‘’Défendons Le Mali’’ débout sur les remparts !

Dans le cadre de ses activités de soutien aux actions du président de la République et de son Gouvernement, la plateforme Défendons le Mali a tenu, le jeudi 18 juillet, au Centre International de Conférence de Bamako son premier colloque sur l’accord politique de gouvernance et dialogue politique inclusif. L’ouverture de ce colloque présidée par le ministre chargé des Réformes Institutionnelles et des Relations avec la Société Civile, Amadou Thiam, a enregistré la présence de la présidente de la ‘’Plateforme Défendons le Mali’’, Fatoumata Sako et de plusieurs responsables politiques.

La crise sécuritaire, politique, sociale et autres que traverse le Mali interpelle tous ses fils pour une union sacrée.

Dans son intervention, la présidente de la Plateforme‘’Défendons le Mali ’’ dira que le Mali traverse une phase critique de son histoire politique, sécuritaire, économique et sociale. Selon elle, la patrie malienne est confrontée à de multiples défis qui exigent de chaque Malien, de placer le retour de la paix et de la sécurité au rang de priorité absolue.

En plus, elle a soutenu que la mise en œuvre diligente de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger constitue l’une des principales priorités du président de la République et de son Gouvernement. « Nous n’y avions pas d’autres alternatives, encore moins de plan B » a-t-elle déclaré.

Selon elle, cette volonté affichée de la classe politique dans son intégralité d’aller vers un dialogue politique inclusif et les différentes réformes politiques, institutionnelles et administratives qui profilent à l’horizon constituent des changements majeurs pour le Mali.

A son tour, le ministre Thiam a salué l’engagement de la plateforme ‘’Défendons le Mali’’ de soutenir le dialogue politique inclusif avec l’ambition de contribuer à son succès. Dans cette dynamique, il dira que le dialogue politique inclusif est une volonté du président de la République et de l’accompagnement du Premier Ministre. Lequel, dit-il, a entamé des négociations avec la classe politique pour décrocher la signature de l’accord politique de gouvernance.

Par ailleurs, le ministre Thiam a profité pour inviter tous les Maliens de s’approprier de l’accord politique de gouvernance. « Les parties signataires de cet accord ont convenu de la nécessité d’engager des réformes profondes de la gouvernance en vue de créer une société plus démocratique juste et prospère » a-t-il souligné.

Avant de terminer, il a affirmé que son département accorde une attention particulière aux thèmes inscrits à l’ordre du jour de ce colloque, à savoir : « L’accord pour la paix et la réconciliation nationale, les révisions constitutionnelles, la réorganisation administrative ».

Par Jean Joseph Konaté
Le Sursaut du 22 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés