Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Révision constitutionnelle : Le comité d’experts dévoile sa feuille de route

72 h, après avoir été reçu par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta à Koulouba , le Comité d’experts chargé de l’élaboration de l’avant projet de révision constitutionnelle était de nouveau devant la presse hier mercredi. Cette conférence de presse visait à détailler sa méthode de travail

Le président du Comité, Pr Makan Moussa Sissoko a animé hier mercredi, à l’hôtel Shératon une conférence de presse pour édifier la presse nationale et internationale sur la mission qui les attend désormais. D’entrée de jeu, Mankan Moussa Sissoko a présenté ses collaborateurs à la presse. Ainsi, tous les 11 membres sont conscients de la tâche qui leur incombe et la confiance placée en eux. « Nous savons que notre travail est délicat et exaltant, tâche que nous devons accomplir avec humilité et esprit participatif et inclusif » a ajouté Pr Makan Moussa Sissoko.

En rappel le président de la République, à l’issue de l’audience qu’il a accordée au Comité d’experts, a indiqué que chacun sait le souci qui l’anime de doter notre pays d’institutions solides, contemporaines, fiables et viables, de manière élaborée et convenue, donc de manière inclusive et conviviale.

Il porte une grande attention à sa réussite." Cette Commission a été mise en place, selon nos directives, quand nous avons décidé en Conseil des ministres, conformément à nos prérogatives constitutionnelles, de consulter notre peuple par référendum sur l’évolution de nos institutions, singulièrement notre loi fondamentale. Elle est de 1992, beaucoup d’eau a coulé sous le pont des martyrs". Poursuivant sa réflexion, le chef de l’Etat a ajouté que "les institutions sont comme les hommes, elles ne sont pas insensibles à l’usure du temps ».

Après avoir rappelé la mission qui est assignée au Comité, son président a exposé sa méthode de travail aux journalistes. Celle-ci consiste à aller vers toutes les couches sociales de notre pays afin d’écouter tout le monde. Pour cela, le Comité a élaboré un chronogramme qui est déjà en exécution, car ses travaux ont débuté le 21 janvier et prendront fin le 3 avril 2019 prochain.

Les confrères ont posé plusieurs questions au comité au nombre desquelles, l’adhésion des tous les maliens au processus, la situation sécuritaire du pays et les moyens financiers et autres...

En réponse, Makan Moussa Sissoko dira que son équipe est disponible à écouter tout le monde y compris ceux qui sont favorables au projet et ceux sont contre. Pour le consensus, le conférencier dira que le Comité a déjà reçu la lettre des jeunes de l’ex alliance "Antè Abana" ainsi que celle de "Ansona" qui adhérent pleinement au projet de révision. Il a souligné que les partis politique sont tous unanimes que l’actuelle Constitution présente des insuffisances.

Mankann Moussa Sissoko a déclaré que son équipe travaillera selon une approche technique et pédagogique afin de réfléchir et trouver une meilleure Constitution adaptée aux réalités maliennes.

Une rencontre avec toutes les chefferies du Mali est prévue à Bamako le 27 février prochain. Un site web a été déjà créé par le Comité sur lequel chaque Malien de l’intérieur comme de l’extérieur peut donner son avis. Les consultations se feront jusqu’au niveau de nos régions et cercles.

Seydou Diamoutene

Les Papiers du 22 Septembre du 07 Février 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés