Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Samba Alhamdou BABY, Vérificateur Général : « Le présent rapport annuel en est une illustration… »

Bureau du vérificateur général : Conférence de presse sur le rapport 2018

Samba Alhamdou BABY, Vérificateur Général : « Le présent rapport annuel en est une illustration… »

Ce vendredi 02 août 2019, s’est tenue au siège du bureau du vérificateur général (BVG) une conférence de presse sur le rapport annuel 2018, présidée par M . Samba Alhamdou BABY, Vérificateur Général. C’était en présence de plusieurs invités et partenaires.

En avril 2018, une nouvelle figure avait été nommée au poste du Vérificateur Général et avait pris fonction le 24 avril 2018. Cette conférence de presse était donc l’occasion de faire le point sur le travail accompli, les stratégies adoptées, les activités menées durant l’année 2018 et de passer en revue sa nouvelle vision stratégique ainsi que les innovations et choix stratégiques qui ont contribué à la réalisation du rapport annuel 2018.

Pour le Vérificateur Général, Monsieur Samba Alhamdou BABY ce rapport annuel est axé autour de trois points majeurs : vérification de suivi des recommandations, vérification de performance, vérification Financière. Ainsi rappelle-t-il : « Le présent rapport annuel en est une illustration. Il est le fruit de six mois de travaux, il comporte les synthèses des dix rapports des vérifications conduites au titre de l’année 2018 et qui se répartissent entre les vérifications de suivi des recommandations formulées par de précédents travaux, les vérifications de performance et les vérifications financières ». Cependant, « sur la base des vérifications de suivi de recommandations effectuées en 2018, il est difficile d’aboutir à des résultats entièrement satisfaisants compte tenu de l’importance de chaque recommandation dans le fonctionnement régulier des entités auditées », poursuit-il.

Toutefois, précise M. Samba Alhamdou BABY des progrès significatifs restent à faire pour certains, même si d’autres affichent déjà des résultats encourageants : « nous prévoyons d’autres présentations du rapport annuel 2018, notamment auprès de la Commission des Finances , de l’Assemblée Nationale ainsi qu’aux citoyens et en langue nationale dans certaines régions administratives du pays », a-t-il indiqué

Rappelons que le BVG (bureau du vérificateur général) est une institution de contrôle indépendante, crédible, exemplaire, fortement engagée et déterminée dans la promotion de la bonne gouvernance et des droits humains. Il intervient dans la lutte contre la corruption et la fraude, la délinquance économique et financière, l’amélioration des performances des services publics etc.

Concernant les vérifications de performance, elles ont porté sur des entités qui touchent directement le bien-être et la vie des citoyens. Cependant, il estime que les deux vérifications de performance réalisées dans des structures de santé nous enseigne, malheureusement, que les niveaux d’efficacité et d’efficience relevés sont en deçà des objectifs contenus dans la politique nationale de santé qui visent la fourniture de services répondant aux besoins quotidiens et vitaux de la population.

S’agissant des vérifications financières de l’année 2018, elles sont entièrement issues des saisines reçues des citoyens, matérialisant ainsi l’intérêt que le Bureau accorde à leurs préoccupations.

Quant aux irrégularités financières et budgétaires constatées M. Samba Alhmadou BABY rassure les Maliens : elles seront dénoncées et transmises au Procureur chargé du Pôle Economique et Financier compétent et au Président de la Section des Comptes de la Cour Suprême, conformément aux dispositions de la loi qui institue le Vérificateur Général.

Il a par ailleurs remercié les plus hautes autorités pour leur accompagnement constant et les partenaires techniques et financiers pour le soutien apporté au Bureau du Vérificateur Général. Les agents de la presse ne sont pas restés en marge de reconnaissance car selon lui, « les médias constituent une partie prenante importante du BVG et un vecteur incontournable pour l’atteinte de ses objectifs de communication. »

Darcia
Bamako, le 02 Aout 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés