Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Scolarisation : La CMDT et son partenaire DP WORLD offrent trois salles de classes à Mafélé

Le PDG de la CMDT (au centre) a demandé aux bénéficiaires de prendre soins des classes

L’école « Zandjankoro Doumbia » de Mafélé dans le Cercle de Bougouni, qui évoluait dans un système de rotation avec trois classes, a bénéficié d’une extension, grâce au concours de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) à travers son partenaire, Doubaï Port World Dakar (DP World Dakar). Avec ces travaux d’extension, le village de Mafélé dispose désormais d’un premier cycle complet offrant de meilleures conditions d’apprentissage aux enfants.

L’effectif de cette école qui était de 183 élèves, dont 80 filles va certainement doubler. L’infrastructure inaugurée jeudi dernier par les donateurs comprend trois salles de classes équipées en tables bancs, un bureau et blocs sanitaires pour un montant de plus de 41 millions de Fcfa. Hommes, femmes, jeunes et enfants sont sortis massivement pour accueillir les donateurs dans une ambiance festive. Ils ont manifesté leur joie et reconnaissance pour ce joyau qui vient résoudre l’épineuse équation des parents d’élèves qui étaient obligés de voir leurs enfants quitter leur village pour d’autres, afin de pouvoir étudier.
L’extension de cette école est le fruit d’une collaboration entre la CMDT qui a investit dans la réalisation d’infrastructures sociales dans ses zones d’intervention et son partenaire DP World Dakar. La CMDT, en plus de veiller au bonheur des producteurs, veille aussi, selon son président directeur général, Baba Berthé, sur celui des populations en introduisant dans sa politique, une dimension sociale.

Cette dimension se traduit par la réalisation d’infrastructures dans ses zones cotonnières pour alléger les souffrances des populations et particulièrement les femmes et les enfants. « saisissant l’oportunité qu’offre le partenariat avec DP World Dakar, la CMDT a sollicité son appui pour la réalisation de cette école dans sa zone cotonnière pour le bonheur des enfants », a expliqué Baba Berthé avant d’exprimer sa gratitude à la société pour la qualité de la collaboration. S’adressant aux bénéficiaires, le PDG de la CMDT, les a invités à prendre soin de cette école afin de donner l’envie aux donateurs de revenir investir. La CMDT dans sa mission de contribuer au bonheur des producteurs a réalisé plusieurs infrastructures dans ses zones d’intervention notamment des forages, des ponts, des écoles.

Selon le directeur général de DP World Dakar, Alassane Diop, la société apporte sa contribution à l’éducation et soutient l’Objectif de développement durable 4 des Nations unies (ODD 4) qui vise à garantir l’accès de tous et toutes à une éducation équitable gratuite et de qualité. Il a déclaré que par ce geste, DP World Dakar espère œuvrer à l’épanouissement des enfants et contribuer à garantir une école de qualité. La réalisation de cette infrastructure a été saluée par les bénéficiaires. Selon Hadjara Doumbia, parente d’élèves, les écoliers de Mafélé sont soumis à un système de rotation, car il y avait seulement trois salles de classes. « Avec la construction de trois autres classes supplémentaires, nous pouvons dire merci à Dieu et aux donateurs, car, nous avons un premier cycle complet. Toute chose qui va permettre aux enfants d’étudier dans de bonnes conditions », a-t-elle détaillé.

Le chef du village de Mafélé, Moussa Doumbia a exprimé toute sa gratitude. Il a saisi l’occasion pour adresser aux donateurs d’autres préoccupations qui sont, entre autres, le manque d’un centre de santé, d’un second cycle et d’une piste d’accès au village. Le maire de la Commune rurale de Faragouaran, Siaka Samaké, a invité pour sa part les acteurs de l’éducation à œuvrer davantage pour la scolarisation des enfants, particulièrement des filles dans le village de Mafélé.
La réalisation de ce joyau dans la Commune de Faragouaran, selon le directeur d’Académie de Bougouni, Lamine Traoré, vient magnifier la culture du coton dans cette localité. Il a indiqué que la CMDT est un partenaire stratégique qui œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des paysans. La cérémonie d’inauguration a pris fin par la remise de kits scolaires aux élèves.

Anne-Marie KÉITA

LA DIVERSIFICATION DE LA PRODUCTION AGRICOLE

Situé dans la Commune rurale de Faragouaran I, sous préfecture de Faragouaran, le village de Mafélé se distingue par sa production du coton. En effet, la culture du coton est pratiquée par tous les villageois, selon le président de la Coopérative des producteurs de coton, Yacouba Koné. à titre d’illustration, la production de coton du village de Mafélé est passée de 317 tonnes en 2014-2015 à plus de 546 tonnes en 2018-2019. Et la production prévisionnelle pour la campagne en cours est de 650 tonnes.
Par ailleurs, il a assuré que le village est autosuffisant en céréales grâce aux arrières effets des parcelles de coton sur lesquelles sont les cultures vivrières. Les paysans ont semé cette année, 620 hectares pour une production céréalière estimée à 1550 tonnes (mil, maïs, sorgho, riz pluvial de bas-fonds. À ces cultures céréalières, les produits de cueillette occupent une place importante dans les activités des habitants notamment les femmes à travers la transformation traditionnelle du karité ou néré.
A. M. K.
L’Essor
Le 29 Octobre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés