Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Signature de la convention de financement du “programme 3 frontières” : 2 milliards de F CFA pour...

Signature de la convention de financement du “programme 3 frontières” : 2 milliards de F CFA pour la stabilisation de la zone du Liptako Gourma

D’une durée de trois ans, le projet évoluera dans l’espace transfrontalier entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger et veillera au renforcement de la cohésion sociale entre les communautés.

Sous la présidence du ministre l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, l’Agence française de développement au Mali (AFD) et l’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales (ANICT) ont procédé, le mardi 29 octobre 2019, à la signature de la convention de financement du “Programme 3 frontières” (Mali-Niger-Burkina Faso). La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence dudit ministère, en présence de l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer, du directeur général de l’ANICT, Modibo Cissé, ainsi que du directeur général de l’AFD au Mali, François Tirot. Le “Projet 3 frontières” est financé par la France via l’AFD à hauteur de trois millions d’euros (environ 2 milliards de Fcfa), pour une durée de trois ans (2020-2022). Il a pour objectif général de contribuer à la stabilisation de la zone du Liptako Gourma, espace transfrontalier entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, en appuyant son développement socioéconomique, et en veillant à un renforcement de la cohésion sociale entre les communautés.

Après la présentation sur Powerpoint du projet par le directeur général de l’ANICT, l’ambassadeur de France au Mali a souligné que le “Projet 3 frontières” mettra l’accent sur le renforcement des filières agro-pastorales, à travers des appuis aux organisations de producteurs et par le financement d’infrastructures socioéconomiques sélectionnées par les collectivités territoriales dans les Cercles de Gao, Ansongo, Gourma-Rharous, Douentza, Bankass et Koro.
Selon Joël Meyer, le “Projet 3 frontières” a été pensé et conçu pour apporter une réponse rapide et structurante, à la situation d’urgence que connaissent ces territoires. Et l’ambassadeur Meyer de rappeler à ce propos, que ledit projet a déjà démarré depuis la fin 2018, à travers une phase dite d’amorçage, d’un montant de 1,5 million d’euros (environ un milliard de Fcfa). Après avoir énuméré quelques réalisations à l’actif de cette phase, Joël Mayer a indiqué que le “Projet 3 frontières” vient compléter un portefeuille de projets plus global financé par l’AFD d’un montant de 140 millions d’euros (91,7 milliards de Fcfa) pour les Régions du Nord et du Centre. Pour terminer, le diplomate français a réitéré le soutien plein et entier de son pays à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, ainsi qu’au Programme de sécurisation intégré pour les Régions du Centre.

Pour sa part, le ministre de l’Administration et de la Décentralisation a déclaré que ce financement du “Projet 3 frontières” est dans la lignée d’un effort continue de plus de trois décennies. En outre, Boubacar Alpha Bah a rappelé que l’AFD a successivement initié et financé le Programme d’appui au démarrage des communes de Kayes et de Sikasso, le Programme d’appui au développement communal (PADCM), le Programme d’appui à l’offre d’enseignement fondamental au Mali, pour un montant total de plus de 5 milliards de Fcfa. Et en plus de cet effort, selon le ministre Bah, la France a continué et a eu une impulsion particulière dans l’appui au processus de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation où des contributions importantes ont été financées à travers le Fonds national d’appui aux collectivités territoriales (FNACT). Enfin Boubacar Alpha Bah a invité l’ANICT ainsi que l’ensemble des équipes techniques en charge de l’exécution du projet sur le terrain à travailler en harmonie parfaite avec les collectivités territoriales.
Le paraphe et la signature du document par les différentes parties ont mis fin à la cérémonie.

Mamadou DOLO
Inf@sept -
1 Novembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés