Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Soutien à la participation des communautés aux réformes politiques

Soutien à la participation des communautés aux réformes politiques : Les acteurs impliqués dans le programme NED évaluent le projet

Le premier vice président du Haut Conseil des Collectivité (HCC), Azaz Ag Loudag Dag, en compagnie du Directeur résident sénior du NDI (National Démocratic Institute), Dr Badié Hima, a présidé, le lundi 10 juin 2019, les travaux de l’atelier national d’évaluation du programme NED (National Endowment for Democracy) intitulé : « Mali : soutien à la participation des communautés aux réformes politiques » dans les cercles de Sio, N’Tossoni et Konai kary.

L’atelier organisé par le NDI a pour objectif : analyser les résultats atteints dans les déférentes communes cibles du programme ; identifier les approches et les actions de durabilité des acquis au niveau de chaque commune ; établir un partenariat entre chaque commune et le niveau national pour renforcer les actions de recevabilité sociale et de mise en œuvre de l’accord pour la paix. Autre objectif recherché : l’identification des moyens de dissémination auprès de toutes les communes du Mali et auprès des organismes internationaux présentes au Mali. Près d’une quarantaine de personnes dont les élus des zones d’interventions ont pris part à l’atelier.

L’atelier a été marqué par des communications par chaque commune et OSC (organisation de la société civile) de mise en ouvre. Le GRAT pour la Commune de N’Tossio qui a intervenu sur le domaine éducatif, de CCK pour la Commune de Koniakary qui a intervenu sur l’assainissement et WANEP (le réseau ouest africain pour l’édification de la paix) qui a intervenu sur la santé. Il est sorti de l’atelier que les résultats dans chaque commune cible du programme sont analysés, les approches et actions de durabilité des acquis sont analysées au niveau de chaque commune ; un partenariat entre commune et le niveau national pour renforcer les actions de redevabilité sociale et de mise en œuvre de l’accord pour la paix est établi.

Dr Badié Hima a fait un regard croisé sur tout ce qui a été fait depuis le démarrage du programme jusqu’à ce jour.

Le NDI, dit-t-il, œuvre dans le monde entier pour le renforcement et le développement des institutions démocratiques à travers la participation citoyenne, la transparence et la redevabilité sociale ainsi que celle des institutions publiques. Fort de ces idéaux, déclaré Dr Badié, le NDI ainsi appuie, depuis 2016 avec le financement de la Fondation Nationale pour la Démocratie (National Endowment for Democracy NED), des initiatives de gouvernance locale dans trois communes des régions de Kayes, Sikasso et Mopti. Il s’agit respectivement des communes de Koniakary, N’Tossoni et Sio, respectivement dans les régions de Kayes, Sikasso et Mopti. Dans l’approche d’exécution de ce programme, explique le Directeur résident senior du NDI au Mali, le NDI met en avant le faire faire communautaire avec un appui technique et financier par le truchement de sous subventions à des OSC maliennes présentes sur le terrain.

Selon lui ledit programme a été marqué par deux phases. « La première phase, du 1er Février 2016 au 31 Janvier 2017, a vu la mise en œuvre du programme : « Mali : Promouvoir une meilleure gouvernance au niveau local ». Les objectifs recherchés étaient entre autres, soutenir les communautés ciblées à surveiller et à défendre une meilleure prestation de services ; et permettre aux élus locaux de participer au développement local participatif.

A la suite de cette phase, et sur le constat d’une faible participation des populations aux efforts de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, le NDI obtient de son partenaire, le NED, un programme de consolidation des acquis du premier et d’appui à la participation communautaire à la mise en œuvre dudit accord intitulé : « Mali : Soutenir les communautés pour participer à la réforme politique » : renforcer les capacités locales pour surveiller et améliorer les services locaux ; améliorer la compréhension et l’implication des communautés cibles et des conseils locaux dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix ; et sensibiliser le niveau national aux préoccupations du niveau communautaire concernant l’accord et les réformes connexes », étaient les objectifs assignés.

Azaz Ag Loudag Dag a salué le NDI qui fait parti incontestablement des amis du Mali depuis 2012.

Hadama B. Fofana
Le Républicain du 12 Juin 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés