Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Tension sociale à Kayes : Les députés sauvent la mise du ministre de la sécurité

Depuis le meurtre du jeune Seyba Tamboura par un policier dans la nuit du lundi au mardi 12 mai 2020, Kayes vivait aux rythmes de violents affrontements entre jeunes et policiers. Malgré le déplacement du ministre de la sécurité de Bamako à Kayes, la tension était toujours palpable dans la ville. Il a fallu que les honorables députés s’impliquent pour que la situation soit sous contrôle.

On se rappelle que les heures qui ont suivies la bavure, le directeur régional de la police avait à travers un message radio tenté de calmer la foule déchaînée mais en vain. Les affrontements ont continué jusqu’au lendemain faisant deux autres morts, de blessés graves et d’importants dégâts matériels. Le ministre de la sécurité et de la protection civile arrivé le mercredi à Kayes avait été précédé par le Directeur Général de la Police Nationale et l’Inspecteur en Chef de la Sécurité le mardi.

Malheureusement, cette mission a lamentablement échoué parce qu’après l’enterrement des jeunes âgés de 18, 12 et 30 par les familles et le ministre venu en tenue militaire comme pour savourer une victoire, les jeunes en colère sont allés brûler la Préfecture.

La foule ayant coupé le pont seul accès à la ville, le général Salif Traoré ministre de la sécurité et ancien gouverneur de la région de Kayes était contraint de retourner à l’aéroport avant que la situation ne soit sous contrôle. C’est à partir de là que les tous nouveaux députés de la Kayes ont pris les choses en main. Les honorables députés Mahamadou Cissé dit Bagagnoa, Aliou Boubacar Diallo, Banou Diawara, Modibo Kane Doumbia et Marthe Diawara jouissant d’une plus grande crédibilité aux yeux des Kayesiens sont parvenus à désarmer les cœurs et les bras de la population. Ce baptême de feu des nouveaux a ainsi permis au ministre de retourner en ville pour présenter ses condoléances aux familles des victimes. L’accalmie est revenue à Kayes depuis l’entrée en jeu des députés et la vie semble reprendre son cours normal.

Le Procureur de la République, près du Tribunal de Grande Instance de Kayes Moussa Zina Samaké a dans un communiqué publié le 12 mai, présenté ses condoléances aux familles des victimes (Seyba Tamboura, Kalifa Kané, Bakary Traoré) et invité la population au calme et à la sérénité. Toutefois, le procureur a porté à la connaissance de la population de Kayes qu’une enquête a été déjà ouverte pour faire la lumière sur les crimes commis en rassurant les uns et les autres que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur

Gabriel TIENOU
©AFRIBONE
Le 15 Mai 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés