Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Tombouctou : la grande tournée du chef d’état-major de l’armée de terre

Le général de brigade, Kéba Sangaré, chef d’état-major de l’armée de terre, a effectué, du 13 au 15 août 2019, une visite de travail dans la 5è région militaire. Au cours de son séjour, le général Sangaré a pu s’enquérir de l’état physique des hommes et du matériel sur la ligne de front, notamment ceux qui sont à Acharane, Goundam, Tonka et à Niafunké.

Il a mis à profit cette visite pour leur apporter tout le soutien des autorités du pays, de la hiérarchie militaire et du peuple malien tout entier. Le chef d’état-major de l’armée de terre a expliqué que sa visite se situait dans le cadre d’une stratégie qui vise à être au plus près des hommes, afin de mieux cerner les problèmes et les résultats des instructions données par la hiérarchie et corriger éventuellement les insuffisances.

A Tombouctou, le général de brigade Kéba Sangaré a assisté à une parade militaire. Après cet exercice, l’hôte de marque a eu droit à un exposé sur la situation sécuritaire à huis-clos avec les chefs militaires du poste de commandement du centre des opérations de la 5è région militaire. Les échanges ont duré plus de 2 heures d’horloge. Selon certaines indiscrétions, le colonel-major Abbas Dembélé, le commandant de zone de Tombouctou, a détaillé toute la situation sécuritaire qui prévaut dans la région.
Le général de brigade Kéba Sangaré a, ensuite, rendu une visite de courtoisie aux notabilités réunies chez l’imam de la Grande mosquée Djingarey ber.

L’atmosphère était cordiale et intime, car c’est Kéba Sangaré qui était à la tête du convoi franco-malien lors de la reconquête de la ville de Tombouctou en 2013. C’est plus tard qu’il fut nommé commandant de zone de Tombouctou. Le général Kéba Sangaré a raconté le mystère qu’il a vu au moment de la libération de Tombouctou. En effet, a-t-il dit, la pluie a arrosé le convoi militaire de Markala jusqu’à Tombouctou.

La ville a été ainsi libérée sous la pluie le 27 janvier 2013 à une période où la saison hivernale était finie. Il a demandé aux sages de faire des bénédictions et des prières afin que le pays soit totalement pacifié.

Par ailleurs, le général Sangaré a rencontré les épouses des militaires qui ont demandé la construction d’un centre formation et d’un centre multi fonctionnel dans le camp. Quant aux anciens combattants, ils ont salué et loué tous les efforts dont ils bénéficient de la part de l’Armée, à savoir la subvention des vivres.

Au matin du 2è jour de la visite, très tôt, la délégation du général de brigade Kéba Sangaré s’est rendue à la base militaire de Niafunké. Le commandant de cette base a fait un exposé sur la situation sécuritaire. Il a rassuré que lui et ses hommes réussiront la mission qui leur a été confiée.

Sur le chemin de retour, le chef d’état-major de l‘armée de terre a fait escale au poste de contrôle de Tonka, où il a encouragé les hommes qui opèrent là-bas. Il en a fait de même aux hommes se trouvant à un des check-points de Goundam et à ceux qui sont au niveau du poste de sécurité d’Acharane. De Tombouctou à Niafunké en passant par Tonka, Goundam et Acharane, le général Kéba Sangaré a visité les installations militaires. Il a prodigué des conseils aux jeunes soldats afin qu’ils puissent cultiver la bravoure et l’excellence. Il les a exhortés au travail bien fait, à la discipline et à être très sérieux.

Au nom du président de la République, le général de brigade Kéba Sangaré a remis à un certain nombre de militaires à Niafunké, Goundam et à Acharane la médaille commémorative de campagne de l’opération Dambé. Ces militaires se sont distingués par le travail, le courage, la bravoure.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou
L’Essor du 16 Aout 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés