Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Trésor public : les 70 milliards qui font jacasser !

De nos jours, le pays manque, énormément, de liquidité. Les caisses de l’Etat sont vides. C’est à peine si les salaires peuvent être payés. C’est en tout cas ce que l’on veut nous faire croire.

Des discours que l’on nous tient à longueur de journée. Des discours qui reviennent tellement que les citoyens commencent à en douter sérieusement ; surtout que ces propos tranchent, assez souvent, avec la réalité sur le terrain, les comportements de certaines autorités et certaines de leurs mesures et décisions.

Le dernier cas en date et qui, aujourd’hui, fait couler tellement d’encre et de salive, partout, dans le pays, est celui relatif à la soustraction en catimini, du Trésor public, de la somme de 70 milliards, il y a de cela quelques semaines.

En effet, selon nos sources, c’est à travers une note provenant du ministère délégué au budget, que l’instruction a été donnée pour débloquer, urgemment, cette somme. Cela, comme c’est souvent le cas, depuis l’arrivée d’IBK, sans aucune explication ni raison avancées.

Cette instruction, qui ressemblait plutôt à un ordre, a été respectée et l’argent a été remis à qui de droit. Dans quel but, se demande-t-on au niveau du Trésor public. Personne ne le sait. En tout cas, pas encore.

Tout ce qui se murmure, désormais, dans les grins et autres salons, ce sont des raisons se rapportant à des rumeurs et autres spéculations. On parle d’une somme destinée à l’achat (opaque) d’équipements militaires ou de fonds destinés au financement de la campagne d’un député proche de la famille.

En tout cas, le montant soutiré, en catimini, des caisses du Trésor, aurait été utilisé à une fin pas très profitable pour la République, pas assez en lien direct avec ses intérêts. À suivre.

MT
La Nouvelle Libération du 20 Février 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés