Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Tueries des civils dans le Centre - Mauvaise gouvernance… : Le peuple malien dans la rue aujourd’hui

A l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique(HCIM) et du chérif de Nioro du Sahel Mohamed Ould Cheikhna dit Bouillé Haïdara, les Maliens vont battre le pavé aujourd’hui, vendredi 5 avril 2019, à Bamako. Malgré l’interdiction de cette marche par le gouverneur de Bamako, des organisations de la société civile (Tabital Pulaaku), plusieurs regroupements politiques (la Cofop, le FSD, ADP Maliba…) ont lancé des appels aux Maliens de sortir massivement cet après-midi, après la prière du vendredi à la place de l’Indépendance, afin de dénoncer entre autres : la mauvaise gestion du pays par le pouvoir actuel, les tueries au Centre du Mali…

Alors que la classe politique (Majorité et Opposition) et les religieux ont appelé au départ du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, les Maliens manifestent encore leur colère cet après midi après la mort de plus de 170 civils à Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti.

Cette marche, selon le porte-parole de l’imam Dicko, vise à délivrer des messages au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta : « Il s’agit de dire les derniers messages au président de la République…Trop c’est trop. IBK saura que le pays ne lui appartient pas. Il lui a été confié. Le pays appartient au peuple. On ne peut pas tuer les gens n’importe comment et faire croire que ce sont les Peulhs et les Dogons qui s’entretuent. Ce n’est pas vrai. Ils veulent créer une guerre civile dans le pays. Sinon avant de vouloir dissoudre une milice, il faut d’abord mener une enquête… »

Tabital Pulaaku, après l’interdiction de la marche de la société civile du 2 avril dernier, a invité tous ses membres et l’ensemble des Maliens à sortir massivement pour la réussite de la marche de ce vendredi 2 avril 2019.

Des regroupements politiques de l’opposition, la Cofop (Coalition des Forces Patriotiques), le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), ADP- Maliba, ont aussi appelé les Maliens à manifester. « La Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), dans la poursuite de son combat pour le Mali, s’engage résolument à accompagner toute initiative allant dans le sens de consolider la paix, la quiétude et le vivre ensemble qui a toujours existé dans notre pays. C’est ainsi que la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) a appris avec enthousiasme l’appel de l’Imam Mahamoud Dicko pour un rassemblement le vendredi prochain 05 avril 2019 après la prière de Djoumah à la place de l’indépendance. Par conséquent, la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) lance un appel solennel à tous ses militants, sympathisants et au peuple malien à participer massivement à cette marche patriotique », indique, dans un communiqué, la Cofop.

« Le vendredi, il y a la marche des religieux. Nous demandons à nos militants et à nos militantes de participer à cette marche. On arrêtera plus parce qu’il n’y a aucune raison. C’est un droit constitutionnel. Nous n’allons pas en abuser mais on va en user comme il faut », expliquent les responsables du FSD.

Le Républicain du 05 Avril 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés