Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Vers une réduction des salaires à hauteur de 25 %, un bras de fer lancé entre le Directeur et le syndicat

L’annonce a été faite la semaine dernière par la Direction Générale des Aéroports du Mali au cours d’une assemblée générale des travailleurs de la boite. Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : la diminutiondes salaires des travailleurs de 25%, et le problème de cars de transport des travailleurs.

Au cours de cette Assemblée Générale, le Directeur Général a fait part aux délégués du personnel son intention de réduire les salaires à partir de juin 2020. Une annonce qui n’a pas été bien perçue par les représentants du personnel.

A en croire nos interlocuteurs après la rencontre, les éléments de la Direction Financière ont fait état de la situation financière de la boite et celle en rapport avec ses avoirs au niveau des banques. De leur analyse, il ressort que Aéroports du Mali peut payer ses travailleurs jusqu’en 2021.

Et chose étonnante pour les travailleurs, au moment même où le DG se plaigne de la situation financière de la boîte, il se permet en même temps de payer du sucre pour le ministre de tutelle et les administrateurs. Aussi ordonne-t-il, au même moment, de payer les fournisseurs de la boite ! Nous fulmine un travailleur de l’Aéroports.

Et pour mettre son plan de réduction des salaires du personnel en exécution, il menace les travailleurs, quand bien même il a affirmé lui-même que la société peut tenir jusqu’en 2021. Comme on peut bien le constater, le DG veut donc créer un problème de trésorier alors que la société peut bien supporter toutes ses dépenses.

C’est vrai que le pays traverse un moment difficile à cause de CORONAVIRUS, et que le Premier ministre a instruit aux différents départements de réduire les dépenses à l’essentiel, mais il n’a jamais été question de réduction de salaires comme on compte le faire à la Direction des Aéroports du Mali, une structure qui ne souffre pas comme le DG le prétend au point de réduire de 25% le salaire du personnel.

En d’autres termes, on est en face d’un brigandage financier que le DG tente de monter pour dépouiller les travailleurs de leurs dus, et puiser dans les comptes de la société. Tout compte fait, les travailleurs des ADM sont déterminés à ne pas se laisser faire.

Jusqu’où ira le bras de fer ? Une seule certitude : le DG joue gros dans cette affaire !

Bokoum Abdoul Momini
Le 19 Mai 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés