A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Approvisionnement en médicaments : Michel Hamala Sidibé inaugure...
La société civile, actrice crédible ?
1ère édition du salon de l’entreprenariat : pour une meilleure...
Révélation du doyen Baba Akhib Haidara à la presse...
M. Abdourahamane Abdou Maïga : « Les diplômes de cette année seront bel et bien validés à l’extérieur »
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Dans la dynamique de gestion de la crise malienne :

Le Mali fait face, depuis le début de l’année 2012, à une crise sociopolitique et sécuritaire des plus graves de toute son histoire existentielle...

Lire

22-07-2019

La société civile, actrice crédible ?

 

Inégalités au Sahel : Fortes recommandations formulées à l’endroit des États et de la Cedeao

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
1ère édition du salon de l’entreprenariat : pour une meilleure...
Dialogue politique : Quand Roch Marc Christian Kaboré indique la voie à IBK...
Commune I : Deux personnes tuées chez elles en moins d’un mois !
Situation du pays
Approvisionnement en médicaments : Michel Hamala Sidibé inaugure...
Révision constitutionnelle : Fortes oppositions contre le projet d’IBK !
Cri d’alarme sur l’hécatombe au centre du Mali...
RDC
EBOLA : "Nous n’avons jamais eu autant de cas positifs"

Ebola désormais "urgence de santé publique de portée internationale". L’épidémie en République démocratique du Congo préoccupe au plus haut point l’Organisation mondiale de la santé. Alors que le bilan avoisine les 1700 morts, quel impact cette décision de l’OMS a-t-elle sur le terrain ? Entretien avec Claude Mahoudeau, coordinateur de l’ONG ALIMA, joint à Béni, principal foyer de la maladie. TV5MONDE : L’OMS déclare qu’Ebola en République démocratique du Congo est désormais une "urgence sanitaire mondiale". Concrètement, sur le terrain, qu’est-ce que cela peut changer ? Claude Mahoudeau : Je ne pense pas que cela implique des changements dans notre travail au quotidien. Il y a eu la semaine dernière un grand atelier qui a remis à plat la stratégie contre l’épidémie, mais est-ce que cette décision de l’OMS va changer la donne ? Je n’en ai aucune idée aujourd’hui. Concrètement, nous qui sommes auprès des malades, notre activité continue dans les centres de traitement et en périphérie et on avance comme ça ! Même si aujourd’hui on commence à être fatigués, c’est une épidémie épuisante.TV5MONDE

IRAN
L’Iran a aussi droit au nucléaire !

L’Iran a fini par décider d’augmenter son taux d’enrichissement de l’uranium et son stock d’uranium au-delà de 300 kilogrammes autorisés par l’Accord nucléaire le liant aux puissances occidentales. Il menace même de faire passer son niveau d’enrichissement de 4,5% à 20%. Une dynamique que le pays des Ayatollah va maintenir si les pays européens ne l’aident pas à contourner les sanctions américaines qui l’empêchent d’exporter son pétrole et d’établir des relations bancaires et commerciales normales avec le reste du monde. Dans une intervention musclée, le Guide suprême iranien, Ayatollah Khamenei, reproche à l’Europe de ne pas s’investir pour cela. ‘’Maintenant que nous avons commencé à limiter nos engagements face à eux, ils s’indignent (les occidentaux). Vous, les insolents, vous aviez onze engagements et vous n’en avez respecté aucun, pourquoi vous attendez que nous respections les nôtres ? Nous n’avons fait que commencer à limiter nos engagements et ce processus va certainement continuer’’, s’insurge-t-il ! En 2015, l’Iran, les USA et cinq Puissances occidentales ont signé l’Accord sur le nucléaire iranien...LECHALLENGER

FINALE : CAN EGYPTE
Dakar, Alger et Paris retiennent leur souffle

Après un mois de compétition, la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) désigne son vainqueur ce soir. Ce sera au stade international du Caire en Egypte, sous le coup de 19 h temps universel. A l’affiche, un alléchant Sénégal # Algérie qui se jouera au pied des pyramides, sur un petit air de revanche, les Fennecs ayant réussi à accrocher à leur tableau de chasse, les Lions de la Teranga à qui ils ont infligé leur seule défaite de la compétition. Cette fois-ci, le décor est tout autre et le match promet d’être plus électrique. Car il s’agit de la finale de la Coupe d’Afrique des nations, la plus prestigieuse compétition de football du continent africain. La question que l’on se pose est de savoir si le petit animal carnassier du désert, réussira, une fois de plus, à faire trembler le grand félin de la Teranga qui était resté la queue entre les pattes, le 24 juin dernier, en match de poule. Les jeux restent ouverts. En tout cas, Ryad Mahrez et ses camarades veulent y croire ; eux qui sont dans la dynamique de la victoire depuis le début de cette compétition et qui ont tour à tour assombri les étoiles kényane (Harambe stars) et tanzanienne (Taïfa stars)...LEPAYS

MALI
Encore Kidal : Profanation des symboles de l’Etat

Le 17 juillet, la célébrissime localité de Kidal, au Mali, a encore fait parler d’elle en défiant Bamako. En effet, en marge de la visite d’un groupe de parlementaires de l’Assemblée nationale dans cette ville, des activistes se sont livrés à des actes de profanation des symboles de l’Etat malien. Ainsi, des drapeaux ont subi des autodafés ou encore été traînés dans la boue. A cela, il faut ajouter que des slogans favorables à l’Azawad, du nom de cette République revendiquée initialement par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ont été scandés au nez et à la barbe des « étrangers » venus de Bamako, c’est-à-dire les parlementaires de l’Assemblée nationale. Le gouvernement malien a vite réagi en condamnant vigoureusement des actes de profanation des symboles de la République. Le MNLA, qui s’est rendu maître absolu des lieux par la force des armes, a, lui aussi, embouché la même trompette. Mieux, il dit se désolidariser « sans ambages de tout acte contraire à ses engagements pris dans le cadre de l’Accord de paix d’Alger, y compris ceux liés aux symboles de l’Etat dans la ville de Kidal ».LEPAYS

 

La culture malienne dépasse de plus en plus nos frontières pour s’étendre partout dans le monde
Lors d'un défilé organisé en Espagne, le jeune styliste et créateur de mode malien, Cheick Oumar Kanté, a tenu à rendre hommage à un incontournable de l'histoire contemporaine de la mode au Mali, Chris Seydou, à travers une collection de Bogolan. Un hommage qui a beaucoup retenu notre attention. C'est pourquoi nous avons jugé nécessaire de nous entretenir avec M. Kanté Cheick Oumar, le (...)
 

Bon à savoir : 07 astuces pour réagir face aux ragots ou commérages
Les critiques, les rumeurs et les ragots sont des éléments fréquents du quotidien de tout être humain. Certainement qu'à de nombreuses reprises, quelqu'un est venu vous rapporter une rumeur sur une connaissance commune. Mais combien de fois avez-vous raconté quelque chose sur une autre personne à l'un de vos amis ou de vos proches ? Mais, ce qui différencie ces comportements, c'est (...)
 

© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés