Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Tjikan
Agriculture : Les instructions du président IBK

Dans sa lettre de mission adressée au Premier ministre et à son équipe, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a engagé le gouvernement à œuvrer davantage dans tous les domaines pour le bonheur du peuple malien. Il a mis un accent particulier sur l’Agriculture où le ministre de tutelle Dr Nango Dembélé a été reconduit à son poste.

Pour le domaine de l’Agriculture, le président IBK estime que pour relever les défis liés à la modernisation des systèmes de production, un accent particulier devra être mis sur la filière coton qui doit nécessairement être orientée vers la satisfaction des besoins nationaux et internationaux.

Pour lui, des actions efficaces et efficientes devront être adoptées pour la maîtrise et la gestion rationnelle de l’eau et des surfaces cultivables. A cet effet, la prise en compte de la diversification de la production agricole, la poursuite de la mécanisation de l’agriculture basée sur une typologie des exploitations agricoles et la sécurisation foncière sur la base d’immatriculation des exploitations agricoles sont des mesures appropriées à envisager pour atteindre des objectifs.

Aussi, il a indiqué que le développement de l’agro-industrie pour la transformation et la valorisation des produits agricoles permettra sans nul doute, la création de valeurs ajoutées dans le monde rural.

« Ceci nous incite à créer des Centres Ruraux de Prestation de Services pour l’amélioration des conditions de vie en milieu rural », a expliqué le président IBK.
Dans le contexte de raréfaction des ressources due au changement climatique, le président IBK a invité le chef du gouvernement à veiller à l’optimisation et à l’amélioration de la gestion de la subvention des intrants agricoles par une bonne orientation desdites subventions vers les maillons de la chaîne de valeur agricole afin d’assurer leur efficience et leur durabilité à travers le Ministère de l’Agriculture.
Pour ce faire dit-il, il y a lieu de recommander une étude sur l’impact des 15% des ressources du budget national alloués au secteur agricole pour une meilleure orientation des actions d’investissement, de promotion de l’emploi et de l’habitat en milieu rural.

Adama DAO

Du 18 Septembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés