Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
OIF : La candidature du Malien Zégué dit Moussa Diarra recalée

A 24 ans, Zégué dit Moussa Diarra ambitionnait de diriger l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Sa candidature est avortée pour faute de parrainage par l’Etat malien.

Le sommet de l’OIF s’ouvrira demain 11 octobre à Erevan, en Arménie. A l’ordre du jour, l’élection d’un nouvel secrétaire général. Puisqu’elles sont deux candidates : la Canadienne Michaëlle Jean et Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères.

Un jeune Malien de 24 ans avait annoncé en décembre 2017 sa candidature pour affronter la secrétaire générale sortante. Mais Zégué dit Moussa Diarra n’a pas été soutenu par l’Etat malien. "Pour la validation de ma candidature, il fallait un document du gouvernent malien attestant qu’il parraine sa candidature. 6 décembre 2017, j’ai officiellement écrit au président de la République et au Premier ministre, chef du gouvernent, en son temps, Abdoulaye Idrissa Maïga pour soutenir ma candidature", a affirmé M. Diarra. Il a regretté avoir fait 10 mois dans l’attente du document du gouvernement qui a finalement été délivré à seulement 48 heures de la date de clôture de dépôt des dossiers de candidature." Le temps restant et la lourdeur des procédures administratives au niveau du ministère des affaires étrangères ne m’ont pas permis de déposer ses dossiers dans le délai", a regretté Zégué dit Moussa Diarra.

"Sentiment de désolation"

Même s’il se dit républicain et démocrate, Zégué n’a pas apprécié la décision du gouvernement de ne pas soutenir sa candidature. "C’est un véritable sentiment de désolation, de frustration et d’amertume. Le jour où le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a déclaré que la jeunesse sera au cœur de son mandat, j’avais eu de l’espoir quant au parrainage de ma candidature. Mais vue la manière dont ça s’est passé en queue de poisson, j’avoue que je suis frustré et déçu", a-t-il confié.
Comme beaucoup de pays africains et la France, le Mali soutiendrait la candidature de la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo.

M. Diallo
L’Indicateur du Renouveau du 10 Octobre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés