Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Armées : Les anciens souhaitent la création d’un conseil des sages

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Pr Tiémoko Sangaré, a invité vendredi dernier, dans les locaux de son département, les généraux, officiers, sous-officiers et militaires à la retraite pour un cocktail de prise de contact. Le ministre a saisi l’occasion pour échanger avec ses invités sur les grandes préoccupations du pays, notamment celles se rapportant à l’Armée.

Pr Tiémoko Sangaré a précisé que ce cocktail était pour témoigner sa reconnaissance à des collaborateurs méritants. « Par notre engagement patriotique, votre dévouement à l’institution ainsi que votre détermination et votre sens du devoir, vous apportez chaque jour, ce malgré votre droit au repos de la retraite, une contribution inestimable au département de la Défense, donc au pays », a déclaré le ministre. « Cette rencontre traduit pour moi trois symboles majeurs. C’est d’abord le symbole de la solidarité qui a toujours guidé et marqué nos actes.

Le deuxième symbole est celui de la maturité ; mon département a réalisé un travail considérable pour le retour de la paix, de la stabilité et du vivre ensemble dans notre pays. Le troisième symbole est celui de la foi en l’avenir du Mali. Cette foi doit nous armer pour mieux affronter les défis futurs », a-t-il expliqué.

Pour Pr Sangaré, le métier des armes est plus qu’un métier, c’est une vocation parce qu’il est fait de sens du devoir, de l’amour de la patrie, de l’esprit de sacrifice et de l’acceptation volontaire du risque. Il a aussi affirmé qu’aujourd’hui, malgré le contexte hostile marqué par des attaques répétées contre ses bases, les nombreuses pertes en hommes, tous les observateurs avertis s’accordent à dire que notre Armée renaît de ses cendres ; elle a pris inexorablement le chemin de son renouveau.

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants n’a manqué de rappeler que la volonté politique affichée par les plus hautes autorités de bâtir une Armée nationale à la hauteur des défis du temps s’est traduite par de nombreuses et profondes réformes, notamment celles induites par la Loi d’orientation et de programmation militaire et le nouveau statut général de la fonction militaire. « La préservation de ces acquis commande la cohésion et les conseils avisés de nos anciens », a-t-il dit.

Très ému, le porte-parole des invités, le colonel Ousmane Coulibaly, a remercié le ministre de la Défense et adressé des félicitations au président de la République, chef suprême des armées, au gouvernement et à la hiérarchie militaire pour l’initiative qui, selon lui, contribue de façon indiscutable à promouvoir la cohésion et l’esprit de corps. Mieux, elle permet de capitaliser la riche d’expérience de ceux qui ont consacré leur vie à l’armée.

L’officier supérieur à la retraite a réaffirmé la disponibilité et l’engagement des anciens à rester au service des forces armées. Il a proposé au ministre Sangaré de formaliser cette heureuse initiative et d’en faire un outil de travail à l’image de nombreux pays de la sous-région qui ont créé « le conseil des sages ».

Mohamed Z. DIAWARA

L’Essor du 30 Octobre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés