Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Culture : La promotion du secteur passe par la formation

Les acteurs doivent être outillés afin de relever les défis et d’atteindre les résultats escomptés en termes de renforcements managériaux des ressources humaines et de promotion d’un entreprenariat de qualité entre les secteurs public et privé

Les rideaux sont tombés hier sur un atelier de formation de trois jours entre les acteurs du monde de la culture de notre pays. C’était au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba, avec une présence souhaitée des femmes et des hommes de la culture, venus pratiquement de toutes les régions du Mali.

La cérémonie d’ouverture de cette session de formation qui avait pour thème central : « Management de la Connaissance dans les Industries Culturelles », était présidée par le ministre de la Culture.

Il s’agissait à travers cette formation, de relever les défis et d’atteindre les résultats escomptés en termes de renforcements managériaux des ressources humaines et de promotion d’un entreprenariat de qualité entre les secteurs public et privé.

Dans son intervention Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo a souligné que le présent atelier de formation est un pan de la compréhension du développement de la culture qui ne va pas sans formation continue. De ce fait, il est le point départ d’un processus de renforcement de capacités des agents de la Direction nationale de l’Action culturelle, des directeurs régionaux, des encadreurs et des promoteurs de spectacle du monde de la culture. Axé sur le développement des connaissances et la qualification des ressources humaines, il cadre parfaitement avec les objectifs de l’action gouvernementale et ceux du ministère de la charge de la Culture, a soutenu Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

Aussi conformément aux exigences des Objectifs du développement durable (ODD), pour la promotion des acteurs culturels et la rentabilité croissante de leurs activités, le département de la Culture a organisé cette session de formation afin d’asseoir au sein dudit secteur, la Gestion axée sur les résultats (GAR), dans le sillage de la Politique culturelle adoptée en 2013.

Evoquant l’importance du thème, la patronne de la Culture de notre pays, dira qu’il est d’actualité. Bien que « dans un monde en proie à la globalisation qui favorise une forte concurrence dans le domaine de la culture et dans une réalité dominée par l’information et ses nouvelles technologies, il est impératif pour nous, maliens, d’appréhender les défis liés à la connaissance et à l’information » a suggéré Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

La thématique choisie est une première au Mali. Elle est hautement stratégique et vise à créer un réseau d’acteurs maîtrisant les enjeux et les outils liés à la gestion de la connaissance dans les entreprises et les organisations culturelles a expliqué Mme le ministre de la Culture.

Au regard de la pertinence des recommandations formulées par les participants, on peut affirmer que cette session de formation, a permis d’améliorer les compétences professionnelles des responsables de l’administration centrale et déconcentrée et des acteurs culturels privés pour une meilleure maîtrise de leur environnement dans les industries culturelles. De même, « elle a servi à mieux préparer les acteurs du domaine et les partenaires vers une professionnalisation du secteur » s’est prononcée la ministre Diallo, en termes d’assurance.

Diakalia M Dembélé
Le 22 Septembre du 08 Novembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés