A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Madame Charlotte Petri Gornitzka : « Ce sont eux les bâtisseurs de l’avenir de ce beau pays ».
Les travailleurs menacent d’observer une grève de 5 jours à partir de lundi prochain
Front social : la coordination des comités syndicaux des DAF, des DRH...
Bama Modèle, ou la mode urbaine qui s’invite dans vos penderies
Insécurité dans la région de Mopti : 5 soldats maliens tués à Boni
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Fin de la mission de haut niveau de l’UNICEF sur la protection et l’éducation des enfants au Mali

Après une visite de quatre jours au Mali, c’est finalement devant les hommes des médias qu’elle a saisi l’occasion pour lancer un vibrant appel aux investisseurs...

Lire

23-08-2019

Madame Charlotte Petri Gornitzka : « Ce sont eux les bâtisseurs de l’avenir de ce beau pays ».

 

Les travailleurs menacent d’observer une grève de 5 jours à partir de lundi prochain

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
5ème édition du CISA : les jeunes s’engagent à cultiver l’esprit de la paix
Front social : la coordination des comités syndicaux des DAF, des DRH...
Non au referendum : Qui s’y frotte, s’y pique !
Situation du pays
Insécurité dans la région de Mopti : 5 soldats maliens tués à Boni
Edito : Pour l’armée aussi, l’horreur continue
Colère sur la route : Vacances mouvementées pour la ministre de l’Equipement
RWANDA-OUGANDA
Après des mois de tensions, signature d’un accord entre Paul Kagame et Yoweri Museveni

Les présidents rwandais Paul Kagame et ougandais Yoweri Museveni ont signé mercredi un accord censé ouvrir la porte à une sortie de crise, après plusieurs mois de tensions sur fond d’accusations mutuelles de déstabilisation. S’achemine-t-on vers une détente entre l’Ouganda et le Rwanda ? Paul Kagame et Yoweri Museveni ont signé un mémorandum d’entente le 21 août à Luanda lors d’un mini sommet avec le président angolais Joao Lourenço, ses homologues Félix Tshisekedi et Denis-Sassou Nguesso. Il s’agit de la troisième rencontre de ce type après. La première, à Nsele en RDC, avait réuni Paul Kagame, Joao Lourenço et Félix Tshisekedi, au mois de mai dernier et s’était focalisée sur la sécurité dans l’Est. Un autre mini-sommet s’était déroulé à Luanda le 12 juillet, en présence Yoweri Museveni. À couteaux tirés depuis plusieurs mois. Le contenu de l’accord, que Jeune Afrique a pu consulter, demande à chaque signataire de « s’abstenir de toute action de nature à déstabiliser ou à subvertir le territoire de l’autre partie, éliminant ainsi tous les facteurs susceptibles de créer une telle perception, tels que le financement, la formation et l’infiltration des forces déstabilisatrices »...JA

RDC
Demande d’audit de l’ANR sur les dépenses ministérielles

Sans doute bien des hauts responsables du régime sortant de Joseph Kabila, se font-ils en ce moment du mouron. En effet, l’Agence nationale de renseignement (ANR) vient de demander à l’Inspection générale des finances (IGF), de réaliser un audit sur les dépenses des ministères du gouvernement sortant dirigé par Bruno Tshibala, le dernier Premier ministre sous l’ère Kabila. Dans sa réquisition d’information, le Renseignement congolais décline quatre missions principales : auditer tous les décaissements de fonds du Trésor public en faveur de tous les ministères du gouvernement depuis l’investiture du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi jusqu’à ce jour, saisir tous les bons de fonds émis par les différents ministères depuis l’investiture jusqu’à nos jours, exiger de ces différents ministères, tous les dossiers par eux initiés pour sortir ces fonds, faire des rapports circonstanciés sur lesdits dossiers. Initiative louable, s’il en est, puisque cet audit qui, à ce qu’on dit, aurait déjà démarré, participe de la reddition des comptes dont la culture ne peut qu’en rajouter à la qualité de la gouvernance économique. Or, nul besoin de faire un dessin sur le rapport de l’homme politique congolais au bien sacré commun...LePays

BURKINA FASO
Coup d’État raté : Djibrill Bassolé plaide son innocence

Accusé d’être l’un des cerveaux de la tentative de putsch de 2015, l’ancien chef de la diplomatie burkinabè est jugé pour « trahison, complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtres, coups et blessures ». Le parquet a requis contre lui la prison à vie. « Les infractions qui me sont reprochées ne correspondent en rien à la réalité des faits », a déclaré Djibrill Bassolé devant le tribunal mardi. L’ancien pilier du régime de Blaise Compaoré assure être poursuivi pour des raisons subjectives et politiciennes. Il pointe du doigt un traitement de son dossier téléguidé de l’extérieur de la justice. Depuis le 16 août, ses avocats plaident l’acquittement. Ils remettent notamment en cause l’authenticité d’un enregistrement téléphonique où l’on entend Djibrill Bassolé et Guillaume Soro, ancien président du Parlement ivoirien, parler d’une déstabilisation du Burkina Faso. L’ancien chef de la diplomatie burkinabè avait initialement chargé ses avocats de lire sa déclaration au tribunal, invoquant de graves problèmes de santé. Mais la justice lui a ordonné de venir en personne. Djibrill Bassolé, actuellement en résidence surveillée, a également profité de sa comparution pour mentionner sa récente demande d’autorisation de sortie du territoire.RFI

MAROC
Le roi aspire à un nouveau modèle « authentique » de développement

Dans un discours à la nation, le mardi 20 août, Mohammed VI a assigné à la commission chargée de mettre en place une nouvelle politique de développement la mission de créer « un modèle authentiquement marocain ». Après avoir annoncé sa création dans son discours à l’occasion de la fête du Trône, le roi du Maroc Mohammed VI fixe le cap que doit suivre la commission spéciale chargée du modèle de développement économique du pays. « Notre souhait est que cette commission remplisse une triple mission de réajustement, d’anticipation, de prospective pour permettre à notre pays d’aborder l’avenir avec sérénité et assurance », a affirmé Mohammed VI dans son discours de ce mardi 20 août, à l’occasion du 66e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple. « Le modèle de développement auquel nous aspirons s’affirmera comme authentiquement marocain », a-t-il souligné. Tout en appelant toutes les forces vives du pays à s’unir pour insuffler une nouvelle dynamique, le souverain chérifien a soutenu que « notre ambition est que, dans sa nouvelle version, ce modèle de développement constitue une assise solide pour faire émerger un nouveau contrat social emportant une adhésion unanime ».sputniknews

 

La culture malienne dépasse de plus en plus nos frontières pour s’étendre partout dans le monde
Lors d'un défilé organisé en Espagne, le jeune styliste et créateur de mode malien, Cheick Oumar Kanté, a tenu à rendre hommage à un incontournable de l'histoire contemporaine de la mode au Mali, Chris Seydou, à travers une collection de Bogolan. Un hommage qui a beaucoup retenu notre attention. C'est pourquoi nous avons jugé nécessaire de nous entretenir avec M. Kanté Cheick Oumar, le (...)
 

Bon à savoir : 07 astuces pour réagir face aux ragots ou commérages
Les critiques, les rumeurs et les ragots sont des éléments fréquents du quotidien de tout être humain. Certainement qu'à de nombreuses reprises, quelqu'un est venu vous rapporter une rumeur sur une connaissance commune. Mais combien de fois avez-vous raconté quelque chose sur une autre personne à l'un de vos amis ou de vos proches ? Mais, ce qui différencie ces comportements, c'est (...)
 

© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés