A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Vestibules de Biton Coulibaly : Les sept étapes du rituel d’accueil
Ibrahim Samaké, policier pourtant braqueur de moto...
15ème édition de la journée mondiale des donneurs de sang : le don...
Enquete sur les massacres au centre : La Minusma donne des détails inquiétants
L’armée malienne en deuil : Le Colonel à la retraite Youssouf Traoré décédé suite à...
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

A Sobane, le président IBK appelle à renoncer aux « actes de vengeance »

« L’Etat procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement les armes… »

Lire

15-06-2019

Guerre civile inévitable ?

 

Terrorisme au centre du Mali : Quel avenir pour Amadou Kouffa ?

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Tueries au centre du Mali : Le gouvernement s’explique devant les députés...
Tiébilé Dramé devant le Conseil de sécurité de l’ONU
Négociations entre les travailleurs du Ministère des Affaires étrangères et le gouvernement
Situation du pays
Enquete sur les massacres au centre : La Minusma donne des détails inquiétants
Massacre de Sobame Da : La classe politique hausse le ton
Prolongation du mandat des députés : Quand le peuple se laisse distraire...
MAROC
Scandinaves tuées : reprise du procès des assassins présumés

Le procès des assassins présumés de deux jeunes touristes scandinaves, décapitées en décembre dans le sud du Maroc, a repris jeudi à Salé, près de Rabat, après les aveux des principaux suspects sur leur rôle respectif dans la tuerie. Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été assassinées mi-décembre au nom du groupe jihadiste Etat islamique (EI) alors qu’elles campaient sur un site isolé avant une randonnée en montagne, dans le Haut-Atlas (sud). Le procès des 24 prévenus soupçonnés d’appartenir à la même cellule jihadiste se tient tous les quinze jours devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Salé depuis le 2 mai. Le chef présumé, Abdessamad Ejjoud, un repris de justice devenu imam hors du champ religieux contrôlé par l’Etat marocain, a reconnu lors de la dernière audience avoir assassiné une des deux touristes, au nom de l’EI. Pendant son interrogatoire, ce marchand ambulant de 25 ans a admis avoir organisé l’expédition meurtrière avec Younes Ouaziyad (27 ans) et Rachid Afatti (33 ans), tous natifs de la région de Marrakech (sud)...AFP

SOUDAN
L’Émissaire américain au Soudan pour favoriser une reprise des négociations

Un émissaire américain doit rencontrer jeudi le chef du Conseil militaire de transition à Khartoum et des diplomates de la région pour favoriser la reprise de pourparlers entre les généraux soudanais et la contestation, qui réclame toujours un transfert du pouvoir aux civils. Une campagne de désobéissance civile avait été lancée dimanche pour maintenir la pression sur le pouvoir militaire, après le net durcissement de la répression enclenchée avec la dispersion sanglante le 3 juin du sit-in installé devant le QG de l’armée à Khartoum. Après trois jours de quasi paralysie dans la capitale, les manifestants ont mis fin mardi à leur campagne et accepté, à la faveur d’une médiation du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, le principe d’une reprise des pourparlers avec le Conseil militaire au pouvoir depuis la destitution par l’armée, le 11 avril, du président Omar el-Béchir. Jeudi, des embouteillages se sont de nouveau formés dans le centre-ville de Khartoum, et quelques magasins du célèbre marché d’or de la capitale ont commencé à rouvrir, alors que plus d’habitants et d’employés étaient visibles dans les rues...AFP

ALGERIE
L’Ex-premier ministre sellal, proche de Bouteflika, écroué

L’ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, dont il est un proche, Abdelmalek Sellal, a été écroué jeudi par un juge d’instruction après son audition dans le cadre d’enquêtes anticorruption, ont annoncé la radio et la télévision nationales. M. Sellal est le deuxième Premier ministre de M. Bouteflika envoyé en prison en deux jours. Mercredi, un juge a placé en détention préventive Ahmed Ouyahia, quatre fois chef du gouvernement, dont trois sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika, contraint à la démission le 2 avril par un mouvement de contestation inédit, après 20 ans à la tête de l’Algérie. Abdelmalek Sellal était arrivé dans la matinée à la Cour suprême, seule juridiction compétente pour instruire les infractions que sont soupçonnés d’avoir commis dans l’exercice de leurs fonctions les membres du gouvernement, les walis (préfets) et certains hauts magistrats.De nombreux médias privés algériens ont également fait état du placement en détention de M. Sellal
Egalement entendu mercredi, Abdelghani Zaalane, ancien ministre des Travaux publics, avait été relâché sous contrôle judiciaire....AFP

RDC
Au moins 50 morts dans des tueries en ITURI

Au moins 50 personnes sont mortes ces derniers jours dans des tueries d’origine incertaine qui ensanglantent la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a indiqué jeudi à l’AFP son gouverneur. Le dernier bilan datant d’il y a deux jours faisait état de quelque 50 morts, a indiqué le gouverneur, Jean Bamanisa Saïdi, joint par l’AFP depuis Kinshasa. "Mais c’est vrai que l’on se rend compte qu’il y a d’autre cas", a-t-il ajouté tandis que d’autres sources évoquaient 70 morts. Les violences, qui ont commencé vendredi et sont amplifiées à partir de lundi, touchent le territoire de Djugu au nord du chef-lieu Bunia. L’Ituri avait été le théâtre d’un conflit entre les communautés Hema et Lendu qui avait fait des dizaines de milliers de morts entre 1999 et 2003 dans cette province riche en or frontalière de l’Ouganda et du Soudan du Sud. Les deux communautés sont "victimes" des récentes violences, a déclaré mercredi lors d’un point-presse le chef-adjoint de la force de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), le général Bernard Commins. Un bilan précis était difficile à établir à ce stade et les autorités n’avaient pas donné de chiffres officiels....AFP

 

Aminata Bamby Konaté : De l’écriture au slam !
Quatre mots mais assez pour amener tout un public avec lui. Le Slam séduit de plus en plus de jeunes à Bamako. Ils se servent de ce moyen pour parler des sujets brûlants de la société. La passion d'Aminata Bamby Konaté pour l'écriture l'a emportée dans cet art. “La civilisation a dominé la culture et là on se croit tous matures… Selon nous, c'est la génération 21”. A 20 (...)
 

Michel Hamala Sidibé : Ministre de la santé et des affaires sociales
L'homme qui a pris la tête du département de la Santé et des Affaires sociales n'arrive pas en terrain inconnu. Michel Hamala Sidibé (né en 1952) est un homme au parcours exemplaire qui a débuté sa carrière dans la santé et le développement international au Mali, en s'impliquant très jeune dans la mise en œuvre de projets au bénéfice des populations nomades de la région de Tombouctou. (...)
 

© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés